Votre page se charge...

gif

Merci de patienter!

f
Des centaines d’essais, des milliers de photos, toute l’actualité automobile de l’île de La Réunion et bien plus!

Vous êtes ici: accueil > marques > autos > allemandes > Audi >

logo

Publié par le 4 octobre 2017

Essai Audi Q5

4 anneaux, 5 étoiles

(Cliquez sur les photos pour les agrandir)

Chez Audi, forcément, on évoque à demi-mot le fait que le nouveau Q5 a de nombreux points communs avec le Porsche Macan. À demi-mot, parce que les deux marques appartiennent au même groupe allemand mais sont importées à La Réunion par deux groupes concurrents! Les deux véhicules sont en fait assez différents.

Il ne vous a pas échappé qu’aux 24 Heures du Mans, le retour des Porsche officielles (vainqueur des deux dernières éditions) coïncide avec le fait qu’Audi s’est retirée: chaque marque se positionne au sein du groupe de façon à ne pas faire doublon. C’est ainsi que le nouvel Audi Q5 et le Porsche Macan, bien que partageant la même plateforme «MLB evo», ne visent pas exactement la même clientèle.

Un pilote professionnel qui a testé les deux véhicules nous a avoué qu’en conduite sportive, sur piste donc, le Macan était sans doute mieux armé, en raison de son châssis, réglé pour une conduite plus sportive. Le Q5 est donc, a priori, un SUV à vocation plus familiale, du moins dans sa version de base.

Au premier regard, pour un néophyte, le nouveau Q5, présenté au dernier Mondial de Paris (septembre 2016), ne semble pas avoir beaucoup évolué esthétiquement par rapport à la première génération. On remarque surtout la nouvelle calandre à bord massif, qui rejoint maintenant les blocs optiques, qui sont plus fins. En fait, le Q5 n’a pas reçu un simple restylage: tout, absolument tout a changé, des jantes aux barres de toit, mais dans la continuité du style propre du véhicule, de sorte qu’on ne s’en aperçoit pas, sauf si on place le nouveau modèle à côté d’un ancien (qui du coup prend un coup de vieux)!

Au volant par contre, il y a toute une série de points qui ont été améliorés, de façon homogène, et au final, on se trouve avec un véhicule qui a évolué de façon perceptible par rapport à la première génération. Il gagne une 1/2 seconde au 0 à 100 km/h.

Le poids tout d’abord: 90 kilos ont été gagnés, grâce à ces fameux aciers haute résistance et l’emploi massif d’éléments en aluminium. L’aérodynamisme ensuite: il est de 0,30, contre 0,33 précédemment. Les ingénieurs d’Ingolstadt ont pour cela travaillé la forme du toit et le soubassement. Le flux d’air étant mieux maîtrisé, le bruit dans l’habitacle est également atténué. La caisse a également été rabaissée de 15mm.

(Suite de l’article plus bas, juste en dessous de la pub)
Merci de visiter nos sponsors:

Sous le capot, une nouvelle transmission Quattro encore plus efficace: elle peut même rouler en 2 roues motrices si les conditions d’adhérence le permettent, ce qui joue sur la consommation.

Au lancement à La Réunion, le nouveau Q5 est uniquement disponible avec des moteurs 4 cylindres (pas de 6 cylindres pour le moment) et tous de 2 litres de cylindrée. Ils développent selon la version 163 ou 190 chevaux en diesel et 252 ou 355 chevaux en essence. Il est évident que c’est le TDi de 190 chevaux qui va représenter l’essentiel des ventes, et ça tombe bien car c’est la motorisation de notre exemplaire d’essais!

Lorsque vous soulèverez le capot, observez les barres boulonnées sur les tourelles de suspension: elles contribuent à la rigidification de la caisse.

Le premium, on ne doit pas l’expliquer mais le ressentir et c’est exactement ça: dès qu’on prend place à bord du nouveau Q5, on sait qu’on est dans une voiture premium, c’est une impression instantanée procurée par la qualité des matériaux, le design, l’ergonomie parfaite des sièges, des commandes. On se sent tout de suite chez soi. Il faut simplement un temps d’adaptation pour s’approprier toutes les fonctionnalités des nouvelles technologies embarquées, mais ça, c’est partout pareil!

«Mention très bien» pour le système d’alerte lorsqu’un véhicule se trouve dans votre angle mort: c’est bien la première fois que nous en trouvons un qui soit réellement efficace! Il est ici matérialisé par trois grosses diodes orange placées dans la coque du rétroviseur et qui sont parfaitement visibles du conducteur, même en plein soleil. Nous avons également beaucoup apprécié la qualité du système «tête haute», qui affiche la vitesse du véhicule, et cela de façon bien nette, même à contre-jour, mais également les indications de direction du GPS.

L’impression de premium se poursuit dès qu’on s’élance: les réactions du véhicule sont souples, instantanées et précises. Ce n’est pas sûr, mais alors pas sûr du tout, que le Q7 fasse aussi bien corps avec le pilote… À l’intérieur aussi, tout est nouveau: la planche de bord reçoit le très beau blocs compteurs entièrement digital (virtual cockpit).

Le levier de vitesses de la boîte automatique comporte les positions R, N et D, le P s’engageant en appuyant sur un bouton situé sur le levier lui-même. Il y a bien entendu un «drive select» qui permet de choisir entre plusieurs modes de conduite, sachant que le choix le plus important se fait au moment de l’achat et que vous ne pouvez plus ensuite en changer: essence ou diesel! L’essence vous procurera de plus belles sensations au volant, le diesel va ménager votre portefeuille.

À ce propos, il existe au catalogue un TDi de 150 chevaux, assorti d’une simple transmission 2 roues motrices (pas Quattro), pour pouvoir proposer le nouveau Q5 «à partir de » 56.000 euros clef en main, ce qui, à La Réunion, est un tarif très compétitif. Notre modèle d’essai (TDi 190 chevaux) en finition haut de gamme S line est à 76.000 euros prix clef en main. Quant au SQ5 de 355 chevaux essence, il est à 95.000 euros.

Les concurrents du nouveau Q5 sont le BLMW X3, le Jaguar F-Pace, le Mercedes GLC, le Volvo XC60 et le tout nouvel Alfa Romeo Stelvio.

Cliquez ici pour lire notre article et voir les photos de la soirée de lancement du nouvel Audi Q5 au théatre de Saint-Gilles

Ne manquez plus rien de l’actualité automobile à La Réunion en vous abonnant à notre page Facebook :  f 

Texte et photos ©

Cet article vous plaît? Pourquoi ne pas le…

Merci de visiter nos sponsors: