Votre page se charge...

gif

Merci de patienter!

photo

Vous êtes ici: accueil > marques > autos > anglaises drapeau > Bentley >

Publié par le 9 juillet 2019

Bentley Continental GTC

Le cabriolet 4 places le plus rapide du monde

(Cliquez sur les photos pour les agrandir)

photo manquante
Bentley Continental GTC
photo manquante
2e génération (2012-2018)

Le modèle a fait son apparition en 2003, c’est le premier de l’ère VW Group (qui a acquis Bentley en 1998). On doit son design magnifique au belge Dirk van Braeckel. Le chanteur Prince en a achetée une en 2006, elle est actuellement exposée dans son studio d’enregistrement de Chanhassen (Minnesota).

La première génération de Continental GT est équipée d’un moteur W12 de 6 litres de cylindrée délivrant 560 ch et 650 Nm de couple et d’une transmission intégrale permanente, avec deux différentiels à glissement limité Torsen et une boîte automatique à 6 rapports. Elle passe de 0 à 100 en 4,8sec, ce qui est remarquable pour une voiture pesant 2.485 kg.

La GTC est la version «convertible», un poil plus lourde (+10kg) et un poil moins véloce. Mais c’est quand même le cabriolet 4 places le plus rapide du monde: 306 km/h toit ouvert et 312 km/h toit fermé, la capote en toile triple épaisseur est solide et bien conçue!

La Continental GT (et GTC) détient un autre record: celui des plus gros disques de frein sur un véhicule de série: 405 mm de diamètre et 36 mm d’épaisseur à l’avant, (335 mm de diamètre et 22 mm d’épaisseur à l’arrière. D’où les immenses roues de 20 pouces pour les accueillir , équipées de pneus en 275/40ZR20 de large.

Par la suite (2007 et 2009), le W12 développe 610 puis 630ch et le couple passe à 750 puis 800 Nm. Esthétiquement, on note une petite évolution de la calandre et des prises d’air.

En 2011, la seconde génération est lancée, avec cette fois-ci deux motorisations au choix: le 6 litres W12 mais aussi un 4 litres V8 mis au point en collaboration avec Audi. Il développe 500 ch et 660 Nm de couple, dispose d’une désactivation des cylindres, d’une gestion électronique travaillée, de pneus low friction, etc. sans oublier une boîte automatique qui passe de 6 à 8 rapports (également pour la W12), qui permettent au final une réduction de la consommation de 40% par rapport au W12 d’origine!
Esthétiquement, l’avant évolue de façon subtile au niveau de la nervure qui passe près des phares, et du coup c’est mieux!

La version convertible de la 2e génération est lancée en 2012. C’est ce modèle qui roule à La Réunion, propriété d’un professionnel de l’automobile bien connu pour son amour des belles choses.
En 2014, Bentley a sorti une version V8S: le moteur gagne quelques chevaux, pour passer à 528ch, le couple progresse un peu, pour atteindre 680 Nm.

La troisième génération est sortie en 2018, la carrosserie ne change pas beaucoup esthétiquement (sauf une nouvelle fois au niveau des prises d’air avant) mais industriellement il y a du nouveau: les panneaux en aluminium sont formés à chaud et plus par emboutissage. Et la voiture est maintenant construite sur la même plateforme MSB que la Porsche Panamera de 2e génération, ce qui lui fait encore perdre 76 kg (2244 kg contre 2320kg), et elle gagne 105mm en empattement (2851mm contre 2746mm).

Les moteurs progressent également: le W12 passe à 635ch et 900 Nm de couple et le V8 passe à 550 ch et 770 Nm, permettant à ce dernier de réaliser le 0 à 100 km/h en 3,7 sec, soit une seconde de moins que la W12 de première génération et parmi les meilleurs chronos du moment (3,6 sec pour la nouvelle Panamera Turbo).
La voiture est toujours assemblée en Grande-Bretagne à Crewe.

©

Cet article vous plaît? N’hésitez pas à le partager :
logo facebook logo email logo linkedin

Ne manquez plus rien de l’actualité automobile à La Réunion en vous abonnant à notre page Facebook :  f 

Sites officiels de la marque :
Connaissez-vous nos sponsors ? sponsor 3 sponsor 4

www.vroum.info est mieux
sur un ordinateur