Votre page se charge...

gif

Merci de patienter!

photo

Vous êtes ici: accueil > marques > Allemagne drapeau > BMW >

Publié par Ignace de Witte le 4 septembre 2014

BMW 220i

Cohérence et performances

(Cliquez sur les photos pour les agrandir)

photo manquante
photo manquante

Ce nouveau modèle devrait combler ceux qui veulent une vraie petite BMW, c’est à dire une sportive équilibrée, stylée et solide, mais pas trop petite quand même. Grâce à Leal Réunion, nous avons pu essayer cette 220i sur sa terre natale, dans les environs de Munich, en Bavière, où il y a de la ville, des autoroutes sans limitation de vitesse et de sympathiques petites routes de campagne.

photo manquante
photo manquante

BMW articulait jusqu’il n’y a pas si longtemps sa gamme de véhicules en "séries" 1, 3, 5 et 7, déclinées en berline, coupé, cabriolet et parfois break. La série est indiquée par le premier chiffre du modèle lisible sur la malle arrière, les deux chiffres suivant indiquant eux la motorisation. Par exemple, 325i désigne une série 3, moteur 2,5 litre et "i" indique qu’il s’agit d’une essence (injection). Mais 325i peut désigner un coupé, une berline, un cabriolet ou même un break.

photo manquante
photo manquante

Le changement de cette logique qui a perduré pendant des années est intervenu par le haut, avec l’apparition d’une série 6, puis une série 8, deux coupés d’exception qui n’avaient en effet plus aucune similitude de carrosserie avec la grosse berline série 7. La même logique est maintenant appliquée en milieu de gamme, avec l’apparition d’une série 4 et d’une série 2, qui ne sont plus des coupés et/ou cabriolets dérivés des berlines série 1, 3 et 5 mais qui sont des modèles à part entière.

Le client devrait plus facilement s’y retrouver puisque maintenant, en théorie, c’est plus clair: chiffre impair = berline et chiffre pair = coupé/cabriolet! En réalité, c’est un tout petit peu plus compliqué puisque BMW a choisi de la jouer grammaticalement, c’est-à-dire qu’à toute règle il y a des exceptions: ainsi, la série 4 "Grand Coupé" est en fait une…5 portes, mais avec un look de coupé!

photo manquante
photo manquante

Si vous avez bien suivi ce qui précède, la 220i que nous a aimablement confiée BMW Munich est donc: un coupé série 2 avec un moteur essence de 2 litres à injection. Cette voiture s’est montrée à la fois docile et surprenante, docile car elle s’est avérée être très facile à conduire, comme si on avait ce coupé depuis des années, et surprenante car elle répond impeccablement à la moindre sollicitation, que ce soit à l’accélération, au freinage ou si on modifie sa trajectoire au dernier moment et cela au delà des espérances, ce qui est bien pratique quand on circule sur des routes qui nous sont inconnues!

photo manquante
photo manquante

Par rapport à un coupé série 1, cette série 2 est plus large de 26mm (1 774 millimètres), plus longue de 72mm (4 432 millimètres) et plus basse de 5mm (1 418 millimètres), ce qui lui donne tout de suite plus d’allure. D’autant plus que les voies avant et arrière sont également plus large (+41mm à l’avant et +43mm à l’arrière, soit 1521 et 1556mm), au point que la pose d’élargisseur de voie devient presque superflue puisqu’elle possède le "german look" d’origine (roues très près des ailes).

photo manquante
photo manquante

On notera que le point le plus large de la voiture se situe au niveau des ailes arrières et que le véhicule est plus bas à l’avant, ce qui lui donne une légère allure de dragster. L’empattement est de 30mm plus long (2 690 millimètres) que sur un coupé série 1 : meilleure stabilité en ligne droite. L’allure générale plus sportive est confirmée par l’aérodynamisme amélioré: Cx de 0,29.

photo manquante
photo manquante

La série 2 a conservé une des caractéristiques de la marque qui en fait une vraie sportive: répartition idéale du poids à 50-50 entre l’essieu avant et l’essieu arrière. Ses dimensions plus généreuses à l’extérieur permettent une meilleure habitabilité: +11mm de hauteur à l’avant et +21mm pour les genoux à l’arrière. Meilleure capacité de coffre également: +20 litres, soit 390 litres.

Sous le capot, un 4 cylindres 2 litres essence en position longitudinale qui délivre 184 chevaux, permettant le 0 à 100 en 7 secondes et dont l’autre performance est de ne consommer que 5,7 litres au 100. Sinon, il y a au catalogue un méchant 3 litres "M" (326 chevaux et le 0 à 100 en 4,8 secondes), à notre avis "LE" moteur BMW par excellence, déjà parce que c’est un 6 cylindres en ligne, la motorisation emblématique de BMW.

photo manquante
photo manquante

Et pour ceux qui veulent du diesel, BMW propose une 218d de 143 chevaux, une 220d de 184 chevaux et une 225d de 218 chevaux. Nous attirons votre attention sur le 220d, moteur diesel donc, qui, sur le papier, propose les mêmes perfs que l’essence: 184 chevaux et le 0 à 100 en 7 secondes… À notre humble avis, c’est cette motorisation qui va constituer l’essentiel des ventes à La Réunion! Autre bonne nouvelle, la série 2 conserve l’autre caractéristique qui fait de la marque une vraie sportive: c’est une propulsion. Si autrefois cela nécessitait des talents d’équilibriste pour piloter une BMW sur le mouillé, aujourd’hui, avec toutes les aides électroniques à la conduite, cela ne pose plus aucun problème.

photo manquante
photo manquante

Une propulsion est plus fun à piloter mais cela a également l’avantage de soulager le train avant et du coup la direction est plus légère, plus agréable. Les aides électroniques à la conduite ne font pas que tempérer vos ardeurs au volant, elles permettent également de régler les réactions du moteur, de la boîte de vitesses, de la direction et des suspensions selon votre humeur du moment: envie de vous promener confortablement ou besoin de relier rapidement un point a à un point b.

photo manquante
photo manquante

L’ambition de BMW avec cette 220i, c’est de retrouver l’esprit de la célèbre 2002 turbo des années soixante. Pour notre part, que ce soit sur "autobahn", sur petite route sinueuse traversant la forêt noire ou en ville à Munich, à chaque fois, cette 220i nous a apporté un réel plaisir de conduite, ce qui n’était pas évident au départ avec un 4 cylindres. Le plaisir de conduite est le leitmotiv de BMW, mais c’est quand même bon de temps en temps de le vérifier. La seule question que nous nous posons à propos de cette voiture est: cette 220i est-elle plus sportive qu’élégante ou plus élégante que sportive?

Prix Réunion du modèle essayé: 40.400 euros.

 # BMW   # Allemagne   # segment C 

logo facebook logo email logo linkedin logo twitter
Sites officiels :

sponsor 1
sponsor 2
sponsor 3
sponsor 4