Votre page se charge...

gif

Merci de patienter!

photo

Vous êtes ici: accueil > marques > Allemagne drapeau > BMW >

Publié par Ignace de Witte le 4 octobre 2017

BMW 520d (G30)

Série 5: la meilleure BMW ?

Rappelez-vous, la toute première BMW série 5, c’était çà: la «e12», dessinée par le français Paul Brac et commercialisée à partir de 1972. C’est la voiture de Jacques Mesrines, du film «Les Compères», avec Pierre Richard et Depardieu, et de la série allemande «Inspecteur Derrick».

Les générations se sont succédées: e12, e28, e34, e39, e60, F10 et maintenant G30, qui vient d’être présentée à La Réunion… Let’s Go!

(Cliquez sur les photos pour les agrandir)

photo manquante
photo manquante

La série 7 est le vaisseau amiral de la marque munichoise, mais le modèle qui exprime mieux tout son savoir-faire est la série 5. Elle a démarré sa carrière en 1972 (E12) et en est à la 7e génération (G30): 45 ans d’évolution! Hélas, les modèles importés à La Réunion ne bénéficient pas de toutes les technologies disponibles en Europe, notamment le GPS, ce qui explique, au moins en partie, que la marque BMW soit distancée par Audi et Mercedes.

photo manquante
photo manquante

Les passionnés de la marque connaissent le nom de code de chaque génération sur le bout des doigts: E12, E28, E34, E39, E60, F10 et enfin G30, et ils peuvent même vous détailler les phases I et phases II (liftings de mi-carrière)! Depuis 1972, la série 5 offre le meilleur compromis, c’est à la fois une voiture sportive et une berline confortable.

Le lancement à La Réunion de la dernière génération de série 5 coïncide avec l’inauguration des nouveaux locaux du concessionnaire local, Leal Réunion, situés au rond-point du CERF sur le boulevard Sud, à proximité de Réunion 1re et la Cinor. C’est un bâtiment de 9.000m2 sur 4 niveaux. Ces deux événements simultanés devraient rebooster les ventes de BMW à La Réunion, car elles ne sont pas au niveau attendu: alors que le marché a progressé en 2016, BMW a reculé.

photo manquante
photo manquante

Philippe-Alexandre Rebboah, directeur général de Leal Réunion, et Damien Vally, directeur commercial, tous deux anciens de HG Automobiles (l’ancien importateur), ont invité la presse dès l’arrivée des premières nouvelles série 5: trois 520d, qui n’ont peut-être pas la motorisation la plus prestigieuse de la gamme, mais qui permettent déjà de constater l’évolution importante que représente la G30 par rapport à la F10. Car entre chaque génération, BMW repart d’une feuille blanche. Encore qu’ici, on sent bien que les ingénieurs munichois se sont fortement inspirés de la nouvelle série 7 pour la carrosserie, qui reprend les mêmes codes stylistiques, dans des proportions à peine réduites.

photo manquante
photo manquante

La nouvelle série 5 est 6cm plus large, 3,6cm plus longue et, surtout, elle pèse 100kg de moins que l’ancienne, grâce à l’utilisation massive d’aluminium et de magnésium. Par exemple, en regardant sous le capot, les nervures de fonderie qui entourent les tourelles des amortisseurs trahissent le fait que toute cette partie de la carrosserie n’est plus en acier, mais en aluminium. Ceci dit, la belle accuse quand même plus 1,5 tonne à vide sur la balance pour la plus petite motorisation, soit un poids supérieur à une bonne vieille BMW série 5 type e12 (1re génération), moins richement équipée il est vrai.

Car maintenant, on a non seulement des sièges massants et chauffants, mais également le rechargement de son smartphone par induction, la commande vocale ou gestuelle de la climatisation, le stationnement à distance piloté depuis la clef, l’intégration des e-mails via Microsoft Exchange, etc., autant d’équipements qui tenaient carrément de la science-fiction dans les années 1970!

photo manquante
photo manquante

De nos jours, les voitures évoluent essentiellement au rythme de l’évolution de l’électronique embarquée, qui atteint ici un niveau presque inquiétant. On est très proche de la conduite autonome! Par exemple, lorsque vous enclenchez le régulateur de vitesse et que vous abordez un virage serré, la voiture l’a anticipé et a réduit la vitesse pour vous, pour réaccélérer en sortie de virage. Mais pour que cela fonctionne, il faut que le GPS soit activé. Or, à La Réunion, on a un sérieux problème: «L’option 609 ne peut pas être activée, car BMW ne dispose pas d’une cartographie de La Réunion adaptée à son logiciel»…

photo manquante
photo manquante

Le propriétaire d’une BMW à La Réunion ne peut donc pas accéder à toutes les fonctionnalités de sa voiture, qu’il paie pourtant beaucoup plus cher qu’en Métropole! Car avec le GPS sont associés d’autres services. Par exemple, l’affichage tête haute de grandes dimensions a été conçu pour projeter sur le pare-brise une cartographie, que l’on n’a pas ici…

photo manquante
photo manquante

Cette situation, nous la dénonçons depuis des années! Heureusement, la situation semble évoluer. Le groupe Leal, qui importe BMW à La Réunion, mais aussi à Maurice, où le même problème se pose, pèse de tout son poids auprès du constructeur, car il y a péril en la demeure: Audi et Mercedes proposent en effet déjà un GPS, mais aussi Peugeot, Citroën, Volkswagen, etc. Si le sujet est sérieux et parfaitement d’actualité, il ne faut quand même pas réduire une BMW série 5 à un GPS sur roues. Qu’en est-il du «plaisir de conduite» qui est le leitmotiv de la marque?

photo manquante
photo manquante

L’offre BMW pour la nouvelle série 5 consiste en 4 moteurs 4 cylindres (520i, 530i, 530e, 520d), 2 moteurs 6 cylindres (530d, 540i) et 1 seul V8 (550i). Pour rappel, si le premier chiffre du modèle indique encore la série, les deux suivants ne renvoient plus forcément à la cylindrée. Ainsi, la 530i n’a pas un moteur de 3.0 litres, mais de 2.0 litres (1.998cc), simplement plus poussé que celui de la 520i.

Tous les moteurs sont équipés du «stop & start» pour diminuer la consommation.

photo manquante
photo manquante

La calandre est dotée de lames orientables, pour moduler le flux d’air vers le radiateur en fonction de la température moteur.

Tous les moteurs sont accouplés à une BVA à 8 rapports, capable de «rentrer» trois rapports d’un coup si on enfonce brutalement la pédale d’accélérateur et ainsi catapulter cette berline familiale de façon spectaculaire (en fonction quand même de la motorisation choisie).

photo manquante
photo manquante

On parle aussi de roues arrière directionnelles et de barre antiroulis actives (en option), qui donneraient à cette berline l’agilité d’un chat (au conditionnel, car nous n’avons pas pu l’essayer et ainsi la comparer avec ses concurrentes Audi et Mercedes).

La question finalement est de savoir si toutes ces belles promesses, si elles sont tenues, justifient une grille tarifaire qui démarre à 72.900 euros (520d), soit 4.900 euros de plus que la nouvelle Audi A5 Sportback 2.0 Tdi, qui offre exactement la même puissance (190 CV) et des prestations d’un niveau exceptionnel, comme nous avons pu le vérifier.

Découvrez ici la version M5 de cette nouvelle série 5.

 # BMW   # Allemagne   # segment E   # berline grande 

logo facebook logo email logo linkedin logo twitter
Sites officiels :

sponsor 1
sponsor 2
sponsor 3
sponsor 4