Votre page se charge...

gif

Merci de patienter!

photo

Vous êtes ici: accueil > marques > Allemagne drapeau > BMW >

Publié par Ignace de Witte le 4 juin 2010

BMW série 5 (F10)

Sur un marché qui se redresse lentement

(Cliquez sur les photos pour les agrandir)

photo manquante
BMW série 5 (F10)

Le marché réunionnais est passé de 27.700 véhicules neufs commercialisés en 2008 à 21.300 l’an dernier, soit une baisse de 30%. Dans ce contexte, les chiffres de BMW Réunion sont plutôt bons, puisque les ventes sont passées de 601 à 514, soit une baisse de "seulement" 14,5%. Les chiffres du 1er trimestre montrent un léger redressement du marché et la nouvelle série 5 devrait permettre à l’importateur local, HG Automobiles, de surfer sur cette tendance.

Photo: au 1er plan, Dominique Gaudel, DG de HG automobiles, derrière lui, Julien Chobert, responsable BMW pour l’Europe de l’Est, l’Afrique et les caraïbes, Julia Huelbert, déléguée Marketing de HG Automobiles, et Philippe-Alexandre Rebboah, directeur marketing HG Automobiles.

Selon Julien Chobert, manager Europe de l’Est, Afrique et Caraïbes, venu spécialement à la Réunion pour le lancement de cette nouvelle série 5, qui en est à la 6e génération, qui apporte « toujours plus de puissance et moins de CO2, elle est sportive, avec une boîte de vitesses automatique à 8 rapports, et pourtant confortable: elle marie donc les paradoxes! ».

La nouvelle berline série 5 BMW a été présentée au dernier salon de Genève (du 4 au 14 mars), en version essence, diesel et… hybride! Hélas, seules les versions essence et diesel sont disponibles à la commercialisation à La Réunion, non pas parce que nous sommes rattachés au réseau Afrique mais parce que la version hybride n’est qu’un concept-car.

L’hybride chez BMW, c’est un vieux serpent de mer. En 1995, nos confrères de la presse automobile allemande étaient invités à essayer une série 5 hybride, sur base d’une 518i. La voiture était alors parfaitement au point et prête à la commercialisation, mais BMW ne l’a jamais fait parvenir aux concessions! 15 ans plus tard, BMW remet donc ça, avec la nouvelle série 5. Seules différences notables: au lieu d’une 518i (4 cylindres), BMW utilise maintenant un 6 cylindres en ligne à technologie TwinPower Turbo, couplé à une BVA à 8 rapports.

Le moteur électrique a pour fonction de diminuer la consommation de 10%;, de procurer un coup de boost supplémentaire en accélération et il permet même d’évoluer quelques km en mode 100% électrique, comme la Prius. Cette BMW hybride est donc bien dans l’air du temps (gros moteur essence et petit moteur électrique, comme une Lexus RXH) et a plus de chances d’arriver en concession. Mais aucune date n’est encore annoncée.

En attendant, il reste les essence et les diesel! La nouvelle ligne est signée Adrian van Hooydonk, le nouveau directeur du design chez BMW. Pas de révolution mais une évolution. La nouvelle série 5 est plus longue de 44 mm, l’empattement est allongé de 88 mm, les porte-à-faux sont donc raccourcis et l’habitacle est décalé ver l’arrière, afin de donner une impression d’un capot moteur plus long, donc plus sportif. D’un point de vue mécanique, la principale évolution est l’abandon du train avant de type Mc Pherson pour une double triangulation, entièrement en aluminium, pour une meilleure maîtrise du roulis.

À partir de 55.000 euros en diesel (520d, quatre cylindres) et 66.500 euros en essence (528i, le légendaire six cylindres en ligne cher à la marque).

 # BMW   # Allemagne   # segment E   # berline grande 

logo facebook logo email logo linkedin logo twitter
Sites officiels :

sponsor 1
sponsor 2
sponsor 3
sponsor 4