Votre page se charge...

gif

Merci de patienter!

photo

Vous êtes ici: accueil > autos > électriques > Allemagne drapeau > BMW >

Publié par le 4 novembre 2016

BMW i3

Enfin à La Réunion!

(Cliquez sur les photos pour les agrandir)

photo manquante
photo manquante

Nous avons la chance d’avoir essayé la BMW i3 en Allemagne avant sa commercialisation à La Réunion, et même bien plus tôt puisque c’était en… 2014! Il aura fallu deux ans de négociations pour que BMW Réunion puisse l’installer dans son show-room! Mais cela en valait la peine: la BMW i3 n’est pas simplement une voiture 100 % électrique, elle est révolutionnaire.

photo manquante
photo manquante

BMW a une image de marque sportive. Si elle s’aventure dans l’électrique, ce n’est pas seulement pour des motivations écologiques, mais aussi parce que cette énergie peut être intéressante du point de vue de l’agrément de conduite. Un moteur électrique dispose d’un couple très important à basse vitesse de rotation et permet des accélérations canon. En grand constructeur qu’il est, BMW a un département recherche et développement qui étudie les voitures électriques depuis longtemps: la première roulait déjà en 1969, soit 5 ans avant le premier choc pétrolier!

photo manquante
photo manquante

évidemment, avec ses lourdes batteries au plomb et l’absence totale de mesures gouvernementales en faveur des véhicules électriques à l’époque, ce projet n’est pas passé au stade de la commercialisation. 40 ans plus tard, le contexte a radicalement changé, avec un prix des carburants qui flambe, l’apparition de batteries plus légères et plus performantes, et surtout l’émergence d’une conscience environnementale et les aides qui vont avec. Par exemple, à La Réunion, les voitures électriques sont complètement exonérées d’octroi de mer.

photo manquante
photo manquante

Les ingénieurs munichois n’ont pas ressorti des cartons la vieille électrique de 1969, mais ont conçu un véhicule totalement nouveau, à tous points de vue. Ce modèle est écologique depuis sa fabrication: son usine de Leipzig est alimentée à 100 % en électricité produite par des énergies renouvelables! En fin de vie, la voiture est recyclable à plus de 90 %. Et entre les deux, elle ne consomme pas une seule goutte d’énergie fossile! La i3 est composée d’un châssis en aluminium sur lequel repose une coque en carbone.

photo manquante
photo manquante

Un responsable de Leal Réunion (importateur BMW à La Réunion) plaisante: «Le carburant est offert à vie»! C’est une plaisanterie, mais cela traduit bien une réalité: avec une voiture normale, au prix d’achat, il faut ajouter celui de tous les pleins de carburant. Avec une i3, c’est zéro. Il faut en tenir compte avant de dire qu’elle est chère. Mais la question que se posent les béhémistes est: «Est-ce une vraie BMW ?» Pour nous, c’est oui! D’abord, c’est une propulsion: le moteur électrique est sur le train arrière.

Publicité sponsor 1 sponsor 2
photo manquante
photo manquante

Ensuite, le moteur délivre 170 chevaux (125 kW) pour un véhicule qui pèse 1445 kg (avec les batteries), ce qui lui permet de passer de 0 à 100 km/h en 7,2 sec, contre 7,6 sec pour une BMW X1 2 litres turbo-diesel.

Pour l’avoir testée sur circuit en Allemagne , sous la pluie, nous pouvons vous affirmer que la BMW i3 est une voiture très amusante à piloter, comme toute BMW qui se respecte: c’est une propulsion avec une répartition du poidsà 50-50 entre l’avant et l’arrière.

photo manquante
photo manquante

Et puis, elle est tellement agréable à vivre, avec ses portes arrière antagonistes, son absence totale de tunnel central (ce qui permet par exemple d’entrer par la porte passager et se glisser facilement à l’intérieur jusqu’au siège conducteur), ses matériaux nouveaux, etc. Cette i3 inaugure une autre façon d’aimer la voiture!

Quant à la recharge de la batterie, un point sur lequel les futurs utilisateurs se posent toujours des questions, l’opération est très simple et beaucoup plus rapide qu’on le pense: 40 minutes avec le chargeur rapide (qui demande une installation électrique optimisée)!

photo manquante
photo manquante

Sinon, avec une prise 220 volts, il faut 8 heures. Les inquiets de nature peuvent opter pour un groupe électrogène embarqué, appelé «extenseur d’autonomie». C’est un moteur de moto bicylindre qui fait tourner un générateur et permet de recharger les batteries si on a mal géré son autonomie. Mais si on la recharge régulièrement à la maison chaque jour, il n’y a absolument aucun problème à craindre.

photo manquante
photo manquante

La BMW i3 s’adresse aux particuliers, mais aussi aux entreprises, qui peuvent l’amortir à hauteur de 18.000 euros + 5000 euros pour la batterie et qui sont exonérées de TVS à vie. Comme il n’y a plus de carburant à payer, le «coût de détention» est très réduit: elle se contente de quelques pneus, plaquettes de frein et balais d’essuie-glace. Elle n’a ni embrayage, ni pot d’échappement à remplacer, ni huile à vidanger.

photo manquante
photo manquante

On notera que l’i3 est la BMW qui a le plus faible différentiel de prix entre La Réunion et la métropole: à partir de 37.900 euros à La Réunion, contre 35.790 euros en métropole. Ce tarif ne prend pas en compte le bonus écologique de 6.300 euros ni la prime à la conversion de 3.700 euros (sous condition de reprise d’un véhicule particulier diesel mis en circulation avant le 01/07/2006).

MISE À JOUR: La batterie de la BMW i3 a vu sa capacité augmenter une 1ère fois en 2016, pour passer de 22,6 kWh à 33 kWh, et une 2e fois en 2018, pour atteindre 42,2 kWh.

Texte & photos ©

 # BMW   # Allemagne   # segment C 

Pour partager : logo facebook logo email logo linkedin logo twitter
Sites officiels :
Publicité sponsor 3 sponsor 4