Votre page se charge...

gif

Merci de patienter!

Vous êtes ici: accueil > marques > françaises drapeau > Citroën >

Publié par le 2 novembre 2018

Citroën C4 Cactus

Le confort retrouvé

(Cliquez sur les photos pour les agrandir)

photo manquante photo manquante

La nouvelle C4 Cactus doit se «dé-crossoveriser» pour se «berliniser»: voilà en résumé le cahier des charges qui a été fixé aux ingénieurs. Et le résultat est plutôt réussi: la nouvelle C4 renoue avec la tradition de confort de la marque, grâce notamment aux «Butées Hydrauliques ProgressivesTM», qui ne sont pas sans rappeller la légendaire suspension hydraulique de l’iconique DS (les «pschitt» en moins).

photo manquante photo manquante

C’est assez ironiquement le département sport chez Citroën (8 titres de champion du monde des constructeurs) qui a le plus contribué à donner à la nouvelle C4 ce confort que tout le monde lui reconnaît. On a tous en tête ce préjugé: une suspension sport est synonyme de voiture «tape-cul», alors qu’en réalité le secret pour gagner un rallye, c’est de toujours garder les roues en contact avec le sol, donc avoir des suspensions avec un certain débattement, une souplesse adaptée et surtout de la réactivité. C’est exactement ce qu’apportent les «Butées Hydrauliques ProgressivesTM», directement inspirées des C4 de WRC, et sans aucune électronique!

photo manquante photo manquante

Évidemment, comme nous vivons dans une société de consommation où le paraître est important, cette seule merveille technologique, qui échappe aux regards, ne suffit pas à assurer un succès commercial. Citroën a dû accompagner cette technologie remarquable d’artifices, notamment un design travaillé et suffisamment de détails dans la finition pour que l’on se dise: «Tiens, Citroën a fait des progrès».

photo manquante photo manquante

Finis les barres de toit et les «airbumps» (ils faisaient trop crossover), bonjour les élégantes poignées de porte façon sangle, qui évoquent l’univers de la bagagerie de luxe. Les sièges de la C4 offrent un confort aussi moelleux que les sièges des allemandes sont durs, pour bien marquer la différence. Les vitres sont épaisses, on n’a pas lésiné sur l’insonorisant, les joints de porte ont été repensés et toutes les perturbations aérodynamiques ont été effacées, pour que la voiture soit étanche aux bruits extérieurs et offre un silence de roulage inconnu jusqu’à présent sur ce segment.

photo manquante photo manquante

Autre clin d’œil à la mythique DS: l’éclairage dans les virages. Évidemment, il ne fait plus appel à des câbles de vélo fixés sur les pivots de direction mais à des projecteurs additionnels qui s’allument quand on tourne le volant d’un certain angle.

Les clients sont devenus très demandeurs de nouvelles technologies et la nouvelle C4 possède toute une batterie d’aides à la conduite (park assist, grip control, etc.) avec même un petit plus: on peut régler le seuil de déclenchement du freinage d’urgence.

Merci de visiter nos sponsors: sponsor 1 sponsor 2

photo manquante photo manquante

En revanche, Citroën a opté pour un vrai levier de frein à main, à notre humble avis, toujours plus rassurant qu’un petit bouton électrique, et qui peut servir de frein de secours.

La nouvelle C4 est disponible en plusieurs niveaux de «finition», un mot mal choisi en fait, le mot «dotation» serait plus juste, car la finition est la même, seule la liste des équipements diffère: GPS avec cartographie Réunion, toit panoramique, sellerie cuir, reconnaissance des panneaux, etc.

photo manquante photo manquante

Avec tout ça, nous n’avons pas parlé du moteur! Là encore, comme sur la DS, Citroën a joué la sécurité, aucune fantaisie: des moteurs «puretech» élus «engine of the year» en 2015, 2016 et 2017, en essence 82, 110 ou 130 chevaux et diesel 100 et 120 chevaux, en boîte manuelle ou automatique (sauf pour la 82 ch essence, seulement disponible en BVM).

Ces moteurs sont grandement aidés par le fait que la nouvelle C4 pèse à peine entre 1008 et 1075kg à vide selon la motorisation: un véritable poids plume!

photo manquante photo manquante

La nouvelle C4 est disponible en version «VU dérivé VP» qui séduit beaucoup les entreprises.

photo manquante photo manquante

Ses dimensions (4m17 de long, 1m71 de large et 1m48 de haut) sont un bon compromis entre habitabilité et facilité de stationnement.

photo manquante photo manquante

Nous pensons et écrivons tellement de bien de cette nouvelle C4, qui redonne aux ingénieurs le lead, que certains vont nous reprocher un certain chauvinisme. Alors, puisqu’il faut quand même lui trouver un petit défaut, nous allons le faire: nous regrettons un peu que les vitres arrières soient simplement équipées d’un compas, qui ne permet pas de les ouvrir en grand mais simplement de les entrebailler.

Texte & photos ©


Cet article vous plaît? N’hésitez pas à le partager :
logo facebook logo email logo linkedin

Ne manquez plus rien de l’actualité automobile à La Réunion en vous abonnant à notre page Facebook :  f 

Sites officiels de la marque :
Merci de visiter nos sponsors: sponsor 3 sponsor 4