Votre page se charge...

gif

Merci de patienter!

photo

Vous êtes ici: accueil > marques > Citroën >

Publié par le 24 juin 2019

e-Mehari 100% électrique

(Cliquez sur les photos pour les agrandir)

photo manquante
photo manquante

Green Mobility Energy OI (www.green-energy-oi.com) est une entreprise spécialisée dans les véhicules électriques, allant de cette e-Mehari qui était exposée au salon Motor Expo 2019, à la Tesla, en passant par la Renault Zoe, sans oublier vélos, motos et scooters.

photo manquante
photo manquante
Boitier de puissance (photo © EDEN)

On doit cette e-Mehari (à ne pas confondre avec le concept-car abandonné du constructeur Citroën), à MLT (Méhari Loisirs Technologie), une entreprise crée en 1989 et qui a décidé de se lancer la production de son propre modèle électrique, sur une base esthétique immédiatement identifiable et au fort potentiel de sympathie!

photo manquante
photo manquante

Les dimensions sont celles de l’originale de 1968: 3600 mm de long, 1500 mm de large et 1630 mm de haut.
Pour des raisons fiancières, la e-Mehari est homologuée en catégorie «quadricycle lourd», ce qui ne pose pas franchement de problème, le véhicule étant ultra-léger de par sa construction tubulaire recouverte de panneaux en plastique ABS (traité contre les UV), d’autant plus que les batteries ne sont pas prises en compte pour la limite de poids de 450kg.

L’avantage est aussi de pouvoir se conduire dès 16 ans avec un simple permis B1.

photo manquante
le châssis tubulaire et le bloc propulsion (photo © EDEN)
photo manquante
Le moteur est ce cylindre noir (photo © EDEN)

La législation française impose une motorisation de 15kW au maximum et une vitesse maximum limitée à 80 km/h, ce qui fait que la e-Mehari n’est pas autorisée à prendre l’autoroute, un moindre mal quand on sait qu’il n’y en a pas à La Réunion!

photo manquante
photo manquante
4 Michelin 135/515ZX

La e-Méhari est livrée de série avec une batterie lithium-fer-phospphate (lifepo4) de 10 kWh permettant de parcourir 100km avant de devoir se recharger. Pour information, en moyenne, on roule 80 km par jour. Cette «petite» batterie est donc cohérente avec un trajet quotidien. Une simple prise domestique 16A lui suffit pour se recharger en 7 heures avec le chargeur 20A de série. Avec le chargeur 40A (option) et une prise 32A, on diminue le temps par deux: 3h30.

En option, on peut disposer d’une batterie de 13,5 kWh, relevant l’autonomie à 130 km, pour juste un peu plus de temps de charge (4h15 en 20A et 8h30 en 40A).

photo manquante
Option boîte automatique, donc pas d’embrayage
photo manquante
La prise est à la place du bouchon de réservoir

En ordre de marche (avec donc la batterie), la e-Mehari accuse 590kg sur la balance, ce qui explique sa relative nervosité malgré son petit moteur. Ce moteur est accouplé à un réducteur silencieux (pignons à taille hélicoïdale). Pas de boîte de vitesses: les 87 Nm de couple du moteur électrique font qu’on s’en passe très bien.
Pour respecter la limite de poids, et conserver l’esprit de la «vraie», la e-Mehari n’offre aucun des éléments de confort et même de sécurité habituels: pas de clim, pas d’airbag, etc. seules concessions à la modernité: un compteur digital et la direction assitée, électrique bien sûr.

photo manquante
Sièges allégés
photo manquante

En métropole, la e-Mehari est une «voiture de plage» car elle n’est pas beaucoup protégée des intempéries. Mais à La Réunion, c’est le véhicule idéal, si on accepte d’adapter son mode de vie à son autonomie, si on est fan des années 70!

Texte & photos ©

Pour partager : logo facebook logo email logo linkedin logo twitter
Sites officiels :
Publicité sponsor 3 sponsor 4