Votre page se charge...

gif

Merci de patienter!

photo

Vous êtes ici: accueil > autos > USA drapeau > Dodge >

Publié par le 16 mars 2021

Dodge Charger 1969

Un rêve américain

(Cliquez sur les photos pour les agrandir)

photo manquante
Dodge Charger 1969
photo manquante
Moteur 383 cubic

Lors de notre dernier séjour en Belgique drapeau, nous n’avons pas manqué de rendre visite à Marc Lenaerts, de California Import, il a toujours plein de belles américaines, à des prix très raisonnables, comme par exemple cette Dodge Charger 1969 affichée à 29.900€. Alors, forcément, à ce prix, ce n’est pas une 500, une Daytona ni même une version R/T (Road and Track, route et circuit) mais elle a quand même un V8 «big block» 383 de 6,4 litres de cylindrée développant 330 chevaux.

photo manquante
Blocs feux typique 69
photo manquante
3 places devant et 3 derrière

En tous cas, dès que l’on s’approche de la voiture, la magie drapeau opère: la Dodge Charger apparaît dans tellement de films (Speedway, Bullit, Boulevard de la mort, Fast and Furious 4, etc.) que chaque détail des modèles 1968, 1969 et 1970 nous est familier et fait remonter plein de souvenirs. Comme beaucoup, c’est ce millésime 1969 qui est notre préférée.

photo manquante
Levier sur colonne de direction
photo manquante
Boîte auto 3 rapports

Cet exemplaire a une boîte automatique, avec le levier de vitesses placé sur la colonne de direction et pas au plancher. Cela a comme avantage de libérer le tunnel central et que 3 personnes peuvent prendre place devant: comme dans un fourgon, le gros accoudoir central se relève et devient dossier. Cette Dodge porte donc bien son nom: elle peut charger 6 personnes au total !

photo manquante
La famille Duke: de gros consommateurs de Charger
photo manquante
Phares escamotables

La série originale «Duke of Hazzard» (en français «Shérif fais moi peur») a utilisé pas moins de 309 «General Lee» au cours des 147 épisodes tournés entre 1979 et 1985. Le scénario comportait en effet beaucoup de cascades et notamment des sauts spectaculaires pour lesquels on devait placer 250 kg de sacs de sable dans le coffre pour que la voiture ne pique pas du nez (le V8 devant pèse plus de 300 kg). Ce n’est qu’à la fin, en 1985, que la Warner a imposé au producteur de faire des économies et d’utiliser des modèles réduits (totalement ridicules) pour les sauts destructeurs.

Bref, sachez que les très rares exemplaires authentiques de la série qui roulent encore ont obligatoirement été entièrement reconstruits et modifiés (les vraies ont presque toutes les portières soudées, pour rigidifier la caisse, ce qui explique que les Dukes passent toujours par la fenêtre). L’exemplaire de California Import n’a pas subi tous ces mauvais traitement !

photo manquante
Roues tôle 14 pouces avec enjoliveur
photo manquante
245/60 R 14 arrière

Les muscles cars US ont des caisses imposantes posées sur des roues qui semblent petites selon les critères actuels. Cette Charger ne déroge pas à la règle: jantes de 14 pouces (en tôle) chaussées de pneu taille normale (60). C’était la monte d’origine, en option il y avait des roues en alliage de 15 pouces. Cet exemplaire a aussi 4 freins à tambour d’origine, alors que des disques étaient proposés en option. Tous les détails techniques et les équipements sont détailés dans le livret d’origine Dodge Charger 1969 que nous avons mis en ligne.

photo manquante
Musclecar par excellence
photo manquante
Sur l’aile gauche

Marc Lenaerts travaille exclusivement avec la Californie, depuis plus de 30 ans, car les voitures californiennes ont rarement des problèmes de rouille. Le soleil abîme les peintures mais une peinture c’est facile à refaire. Son stock permanent en Belgique est toujours d’une cinquantaine de voitures, des modèles qui constituent l’essentiel de la demande, donc beaucoup de Mustang et de Corvette, immédiatement disponibles.

photo manquante
Notez la pédale de frein «à main» et l’option volant R/T (avec une canne antivol !)
photo manquante
Lunette caractéristique

Les Dodge Charger 1969 sont assez rares sur le marché, surtout dans cet état strictement d’origine (une obligation pour que l’homologation soit une simple formalité). Bref, cet exemplaire a trouvé preneur très peu de temps après notre visite !

La suite : le livret d’origine de la Dodge Charger 1969

Désolé, un élément de la page n’a pu être affiché car trop large pour un écran de téléphone

Dodge Charger 1969

318

383

440

426 Hemi

Carburateur
(nombre et corps)
1x2 1x2 1x4 1x4 2x4
Cylindrée cm3
Cubic inches
5210 cm3
318 Cid
6286 cm3
384 Cid
7206 cm3
440 Cid
6974 cm3
426 Cid
Course mm
inches
84,1 mm
3,3 in
85,9 mm
3,37 in
95,3 mm
3,75 in
Alésage mm
inches
99,3 mm
3,9 in
108 mm
4,24 in
109,7 mm
4,32 in
108 mm
4,24 in
Puissance kW
hp
tr/min
169 kW
230 hp
4400 rpm
213 kW
290 hp
4400 rpm
243 kW
330 hp
5000 rpm
276 kW
375 hp
4600 rpm
313 kW
425 hp
5000 rpm
Couple Nm
lb-ft
tr/min
461 Nm
340 lb-ft
2400 rpm
529 Nm
390 lb-ft
2800 rpm
576 Nm
425 lb-ft
3200 rpm
651 Nm
480 lb-ft
3200 rpm
664 Nm
490 lb-ft
4000 rpm
Taux de compression 9,2 : 1 9,2 : 1 10 : 1 10,1 : 1 10,25 : 1

La suite : le livret d’origine de la Dodge Charger 1969

 # Dodge   # USA 

Pour partager : logo facebook logo email logo linkedin logo twitter
Sites officiels :
Publicité sponsor 3 sponsor 4