Votre page se charge...

gif

Merci de patienter!

photo

Vous êtes ici: accueil > marques > françaises drapeau > DS >

Publié par le 24 juin 2020

DS 9 E-Tense finition DS Performance Line

Entre héritage et technologie de pointe

Photos © service presse DS
(Cliquez sur les photos pour les agrandir)

photo manquante
Vaisseau amiral DS
photo manquante
cuir bracelet

La marque DS vole de ses propres ailes depuis 2015. Cinq ans après, elle lance la DS 9, une berline tricorps de 4,93m de long et 1,85m de large (soit les dimensions d’une BMW série 5) qui vient coiffer la gamme. C’est la digne héritière de la DS historique et elle ne cesse d’ailleurs de lui faire des clins d’œils.

DS a mis tout son savoir-faire pour que cette DS 9 devienne la référence française, en termes de confort, style et élégance, comme par exemple les magnifiques sièges en cuir façon «bracelet-montre».

photo manquante
Empattement de 2,89 m
photo manquante
Plateforme EMP2

La DS 9 repose sur la plateforme EMP2 du groupe PSA, utilisée déjà par la Peugeot 508, mais avec un empattement de 2,89 m. Les roues sont repoussées aux quatre coins pour améliorer la tenue de cap de cette grande routière ainsi que le confort aux places arrière. La ligne arrière est plongeante, façon fastback.

photo manquante
Feux qui pivotent
photo manquante
Capot avec garniture centrale

La face avant arbore une calandre classique, avec une grille à effet diamanté. Le capot reprend un accessoire qui faisait fureur sur la DS, sauf qu’il a ici perdu sa fonctionnalité de poignée pour soulever le capot et est purement décoratif et que les designer ont baptisé «sabre». Les blocs optiques avant ne pouvaient pas ne pas pivoter, comme ceux de la DS.

photo manquante
photo manquante
Leds 3D et défilement

Vue de profil, la DS 9 se distingue par une nervure latérale légèrement arquée (comme la Mercedes CLS), une «ligne de caractère» qui part du bloc optique avant et court jusqu’au bloc optique arrière, augmentant l’impression de longueur et de stabilité. Les poignées de portes affleurantes de la teinte de la carrosserie renforcent cet effet.

photo manquante
3e feu sur toute la largeur
photo manquante
rappel de clignotant au niveau du pavillon

L’arrière est fin et fluide, comme celui d’une Audi A5 Sportback. Les blocs optiques ont un bel effet 3D, sont soulignés par des joncs en chrome et sont à défilement.
Le troisième feu est une fine lame qui court presque d’ un bord à l’autre de la lunette arrière. Les rappels de clignotants au niveau du pavillon sont, là encore, un hommage à la DS historique.

Connaissez-vous nos amis ? sponsor 1 sponsor 2

photo manquante
Poignées affleurantes
photo manquante

Dans l’habitacle, on retrouve l’aménagement central du DS 7 Crossback, de l’espace entre les deux sièges avant jusqu’au milieu de la planche de bord, où on trouve une belle horloge de bord façon «montre Cartier» et le fameux bouton «start» que les non-initiés cherchent désespérément à droite ou à gauche du volant!

photo manquante
photo manquante

Pour le côté «premium» la planche de bord est intégralement gainée de Cuir Nappa, les touches sont en cristal, de l’Alcantara recouvre la totalité du pavillon et les pare-soleil.
DS propose trois ambiances différentes, dont les noms sont ceux de quartiers parisiens: Bastille, Rivoli et Opéra. Et pour rester dans le ton, la DS 9 embarque une sono avec 14 hauts-parleurs pour restituer le plus fidèlement possible vos airs favoris.

photo manquante
photo manquante

Comme la DS historique, la DS 9 se contente d’un quatre cylindres, un bloc essence PureTech d’1,6 litre qui délivre quand même 225 ch grâce à son turbo. La DS 9 est aussi disponible en version hybride E-Tense, avec un bloc essence de 180 ch et un moteur électrique de 110 ch intégré à la boîte automatique EAT (Efficient Automatic Transmission) à 8 rapports. La puissance cumulée des deux moteurs est de 225 ch. La batterie lithium-ion de 11,9 kWh se recharge en récupérant l’énergie au freinage et via le chargeur embarqué de 7,4 kW. L’autonomie en «tout électrique» est de 50 km WLTP.

photo manquante
photo manquante

La DS9 reprend l’excellente suspension pilotée de la DS 7 Crossback, avec un système aidé par la caméra de parebrise qui scanne la route et envoie ses informations en temps réel pour raidir ou assouplir les amortisseurs, pour un effet «tapis volant». La DS 9 campe sur de grandes roues de 20 pouces, qui abritent des disques avant ventilés de 380 mm et des étriers à quatre pistons. Les pneus sont des Michelin Pilot Sport 4S.

photo manquante
photo manquante

DS annonce une version à venir avec un moteur électrique supplémentaire, sur le train arrière, qui transformera alors cette «traction avant» en «intégrale» de 360 ch, pour venir titiller davantage les premium allemandes sur leur terrain de jeu. Il y aura aussi une version purement thermique de 225 ch, essence (pas de diesel au programme).
Pour rappel, la DS 9 est conçue en France mais sera produite en Chine et commercialisée en Europe fin 2020.

©

Cliquez sur le logo pour lire d’autres articles sur la marque
Pour partager : logo facebook logo email logo linkedin logo twitter
Sites officiels :
Connaissez-vous nos amis ? sponsor 3 sponsor 4
facebook
www.vroum.info est plus complet et
s’affiche mieux sur un ordinateur