Votre page se charge...

gif

Merci de patienter!

photo

Vous êtes ici: accueil > marques > France drapeau > DS >

Publié par le 20 avril 2021

DS 7 Crossback e-tense (hybride rechargeable) «Rivoli»

Nous avons essayé la plus puissante et luxueuse voiture française

Elle dispose au total de 300 chevaux et 520 Nm de couple, grâce à trois moteurs: un 1.6 turbo essence de 200 ch à l’avant, un 1er moteur électrique de 110 ch placé dans la boîte de vitesses et un 2e moteur électrique de 112 ch sur l’essieu arrière.

La DS historique était redoutable sur la route car elle n’accélérait pas très fort mais compensait largement par sa tenue de route diabolique qui lui permettait de tenir des moyennes élevées. La DS 7 hybride bénéficie de toutes les technologies actuelles pour partir comme un boulet de canon quand le feu passe au vert: 4 roues motrices, boîte automatique intelligente à 8 rapports et anti-patinage lui permettant de passer de 0 à 100 en 5,8 secondes. Elle peut aussi effectuer de long trajet à des vitesses bien plus élevées que celles indiquées sur les panneaux: v-max de 235 km/h!

(Cliquez sur les photos pour les agrandir)

photo manquante
Au loin , les éoliennes de Ste-Marie
photo manquante
La DS7 est assemblée à Mulhouse
photo manquante
Notez l’engrenage à… chevrons !
photo manquante
Au loin, la Roche Écrite
photo manquante
DS 7, le premium à la française
photo manquante
Un peu de chrome
photo manquante
1,8 tonne, mais hybride
photo manquante
Cascade Niagara
photo manquante
19", bon compromis look-confort
photo manquante
2x3 xénon, qui pivotent
photo manquante
Optique en «écaille de poisson»
photo manquante
Les deux cables fournis

Sur tous les parcours, on est agréablement surpris par le «velouté» de l’ensemble moteur-boîte-transmission de cette DS 7 et la suspension qui, même si elle n’est pas hydropneumatique comme sur la DS historique, est quand même très souple et confortable. Cette version hybride 4x4 est plus lourde de 400 kg que la version thermique (DS 7 diesel Blue HDi), en raison de la batterie (135 kg) du moteur électrique avant (80 kg), du moteur électrique arrière (60 kg) et des boitiers électroniques. Mais le jeu en vaut la chandelle: 5,8 sec le 0 à 100 (contre 10,8 sec pour la version Blue HDi). Question prestations dynamiques, la DS 7 hybride n’a pas peur d’être comparée à une Audi Q5, BMW X3, Mercedes GLC ou Land-Rover Evoque.

Son atout, c’est le luxe à la française. La ligne extérieure de la DS 7 est celle d’un SUV, autrement dit un break un peu surélevé. Ce type de carrosserie offre beaucoup de place pour les passagers et leurs bagages, ce qui permet de placer une batterie de 13,2 kWh sous la banquette arrière et le 2e moteur électrique sur l’essieu arrière sans que cela se remarque. Le coffre conserve en effet la même capacité que la version thermique (330 litres sous la tablette), seul l’espace en dessous pour la roue de secours est supprimé et le réservoir d’essence voit également sa capacité réduite de 62 à 43 litres.

(Cliquez sur les photos pour les agrandir)

photo manquante
Boîte EAT 8 avec palettes au volant
photo manquante
Très bel intérieur en cuir
photo manquante
Beaucoup d’espace
photo manquante
Tableau de bord digital
photo manquante
Sous la montre, le bouton start
photo manquante
P-R-N-D + B (frein moteur+)

Deux mots à propos de cette «ambiance Rivoli». Cette rue de Paris est mondialement connue pour les boutiques de luxe situées sous ses arcades et «le baiser de l’Hôtel de Ville» du photographe Robert Doisneau , qui montre un homme et une femme qui s’embrassent au milieu des passants, devant la terrasse d’un café de la rue de Rivoli, en 1950. Ce nom symbolise donc parfaitement l’objectif de DS pour la DS 7: produire une voiture qui évoque Paris, le luxe et la passion.

Et le moins que l’on puisse dire c’est que les stylistes de chez DS n’ont pas ménagé leurs efforts pour que la DS 7 soit la voiture la plus luxueuse de toute la production française, jusque dans les moindre détails, comme cette magnifique montre BRM au milieu du tableau de bord, qui s’escamote comme la «flying lady» de Rolls Royce lorsqu’on coupe le contact (pour ne pas attirer la convoîtise).

(Cliquez sur les photos pour les agrandir)

photo manquante
Sièges super confortables
photo manquante
Vitres surteintées arrières
photo manquante
Jantes 19" diamantées
photo manquante
Gris Titanium
photo manquante
4x4 et 300 chevaux
photo manquante
C’est beau La Réunion

La DS7 hybride partage son excellent bloc propulseur de 300 ch avec deux autres productions du groupe PSA (Peugeot 3008 Hybrid 4 et Opel Grandland X Hybrid 4) mais son niveau de finition fait la différence: c’est bien la DS 7 qui incarne le haut de gamme premium au sein du groupe PSA.

Conformément à la législation française sur les hybrides rechargeables, la DS 7 roule +50 km selon la norme WLTP en mode 100% électrique (ce qui est supérieur au trajet quotidien de nombreux utilisateurs). Et, si on roule calmement, on peut rouler jusqu’à 135 km/h en mode full electric. En théorie, et si on a bien rechargé la batterie toute la nuit, on ne devrait donc entendre le moteur thermique que sur les grands parcours, quand on a besoin d’une forte acélération en ville ou en sortie d’épingle sur les petites routes des hauts.

Mais nous sommes tous des gens pressés et la voiture est une invitation à rouler. Dans la vie réelle, le moteur thermique est donc assez souvent sollicité, ne serait-ce que pour recharger la batterie. Les 50 km d’autonomie selon la norme WLTP correspondent à une trentaine de km dans la vie réelle, surtout si on a activé le mode «e-save», qui force la recharge de la batterie par le moteur, pour disposer d’une réserve d’autonomie et rouler en mode full electric le moment choisi. Le bilan reste quand même largement positif, comme le confirme la consommation de carburant qui est vraiment très très faible si on effectue un trajet quotidien entre 30 et 40 km et que l’on recharge la nuit.

DS 7 hybride 300
Longueur4,57 m
Largeur1,90 m
Hauteur1,63 m
Empattement2,74 m
Réservoir43 l
Porte à faux avant0,925 m
Porte à faux arrière0,910 m
Voie avant1,621 m
Voie arrière1,598 m
Garde au sol190 mm
Poids à vide1 825 kg
PTAC2 400 kg
PTRA3 600 kg
Charge utile575 kg
Moteur thermique
type1.6 THP 16v
Architecture4 en ligne
DispositionTransversale Avant
AlimentationTurbo
InjectionInjection directe
Cylindrée1 598 cm3
Nombre de soupapes16
Puissance200 ch / 147 kW
Au régime de5 500 tr/min
Couple maxi300 Nm
Au régime de3 000 tr/min
Puissance fiscale9 CV
Emission de CO230 g/km
Moteurs électriques
Avant81 kW (110 ch)
Arrière83 kW (112 ch)
Batterie13,2 kWh
Lithium-ion (Li-Ion)
Performances
Puissance totale300 ch
Couple total520 Nm
0-100 km/h5,8 sec
v-max235 km/h

En résumé: cette DS 7 hybride nous a tellement convaincu par ses qualités dynamiques et son niveau de luxe et de confort que nous ne doutons pas un seul instant que si on produisait un remake de «La Sirène du Mississipi» le film de François Truffaut (le seul long métrage jamais tourné à La Réunion, avec Catherine Deneuve et Jean-Paul Belmondo), le héros du film habiterait aujourd’hui toujours la belle «Villa Belair» mais roulerait en DS 7 hybride !

Relire ici la présentation statique de la DS 7 en novembre 2018

 # DS   # France   # hybrides 

Pour partager : logo facebook logo email logo linkedin logo twitter
Sites officiels :
Publicité sponsor 3 sponsor 4