Votre page se charge...

gif

Merci de patienter!

photo

Vous êtes ici: accueil > électriques > motos > E-Tricks >

Publié par le 4 juin 2016

E-Tricks

La "mob" de notre temps

(Cliquez sur les photos pour les agrandir)

photo manquante
photo manquante

Ce n’est plus un vélo, mais ce n’est pas encore une moto: c’est entre les deux. Ce cyclomoteur 100% électrique est un engin qui démontre (une fois de plus) qu’un autre avenir est possible, avec des solutions de mobilité innovantes, qui respectent l’environnement et le droit de ne pas aimer les transports en commun.

photo manquante
photo manquante

Si cela ne tenait qu’à eux, nos élus nous entasseraient tous dans des TCSP (Transport en commun en site propre), pendant qu’eux circuleraient en limousine avec chauffeur… Heureusement, une partie de la population ne se laisse pas faire et, conformément à la loi, insiste pour conserver son droit de circuler librement dans l’espace public et avec le moyen de transport de son choix, qui peut être la moto, la voiture ou tout autre mode de transport individuel.

photo manquante
photo manquante

Malheureusement, les politiques d’aménagement de l’espace urbain sont de plus en plus contraignantes pour ceux qui refusent les transports en commun: un ticket de parking coûte maintenant plus cher qu’un ticket de bus! Et tous les nouveaux aménagements favorisent toujours les transports en commun par rapport aux transports individuels. Dernier exemple en date: la NEO (Nouvelle entrée ouest) de Saint-Denis, où il est prévu d’enterrer les voitures dans un tunnel, alors que les bus circuleront en surface!

photo manquante
photo manquante

Heureusement, pour échapper à cet avenir sombre que nous préparent nos élus, il existe des solutions. Le 50 électrique que propose Jérôme Dorain (E-Bike 40, rue Général De Gaulle à Saint-Gilles) est une de ces solutions.

Ce n’est plus un vélo mais ce n’est pas encore une moto. Disons que c’est un cyclomoteur électrique au look et au confort d’un VTT professionnel de descente. Un rapide tour du propriétaire permet de se rendre compte de la qualité exceptionnelle de fabrication de l’engin (garanti 2 ans pièces et main d’œuvre).

photo manquante
photo manquante

Et Cocorico, c’est du «made in France»: l’E-Tricks est fabriqué par l’ancien constructeur français de motos de trial Scorpa, qui s’est recyclé dans les motos électriques.

On a donc droit à un magnifique cadre-poutre en aluminium aéronautique, des suspensions à grand débattement (13 cm sur la version city et 16 cm sur la version off-road), un bras oscillant lui aussi en aluminium, des roues à jantes larges (50mm) en aluminium, des freins Magura à disques à commandes hydrauliques.

Publicité sponsor 1 sponsor 2

photo manquante
photo manquante

Les soudures sont régulières et propres, le design général est épuré et élégant, la greffe du moteur électrique est discrète et au premier coup d’œil, on pense plutôt à un super vélo de descente qu’à une moto électrique. Mais à la place du pédalier, on trouve bien deux cale-pieds de moto, fixés sous le moteur électrique.

photo manquante
photo manquante

Celui-ci est un Leroy-Somer (cocorico) à courant continu (DC), brushless (sans balais) fonctionnant sous 48 volts. Il délivre 2500 Watts (à comparer avec les 250 Watts maxi d’un Vélo à assistance électrique) et 80 Nm de couple à la roue arrière. La transmission est par chaîne ou, sur certains modèles, par courroie (comme sur une Harley-Davidson). Le petit pignon est côté moteur et la grande couronne côté roue.

L’accélérateur est une poignée tournante de moto. Il n’y a pas de boîte de vitesses. Le levier droit commande le disque avant et le levier gauche le disque arrière.

photo manquante
photo manquante

Grâce à l’emploi massif de métaux légers, le poids ne dépasse pas 37 kg, malgré le pack de batteries Lithium-Ion logé dans la poutre du cadre. Ses 850 W/h autorisent une autonomie d’environ 35 km, que l’on peut doubler en fixant une deuxième batterie, amovible, sous la poutre.

Et si vous avez peur de tomber en rade en pleine nature, il existe une option pédalier!

photo manquante
photo manquante

Un petit essai nous a permis de tester l’accélération: rien à voir avec un VAE, c’est bien une petite moto! L’accélération est parfaitement silencieuse, progressive, convaincante… jusqu’à 45 km/h car l’E-Tricks est assimilé administrativement à un cyclomoteur. Il se conduit donc dès 14 ans avec un simple BSR (Brevet de sécurité routière).

photo manquante
photo manquante

Lors de notre séance photo, des jeunes sont venus à notre rencontre pour s’informer: visiblement, l’engin suscite de l’intérêt, ce qui est normal compte tenu de son look et de ses performances. Le prix d’achat de l’E-Tricks est comparable à celui d’un beau scooter, et certains trouveront ça cher, mais il se rattrape largement par son coût d’utilisation, proche de zéro. Autre argument à faire valoir devant les parents: on ne peut pas bidouiller le moteur pour dépasser la vitesse légale!

Pour mieux faire connaître les possibilités étonnantes de l’E-Tricks, Jérôme Dorain organise des sorties d’une demi-journée, d’une journée ou de plusieurs jours de "balade-découverte" sur plusieurs sites touristiques de La Réunion. Renseignez-vous sur Facebook (Ebike-Réunion) et sur l’internet (www.ebike.re).

 # moto 

Pour partager : logo facebook logo email logo linkedin logo twitter
Sites officiels :
Publicité sponsor 3 sponsor 4