Votre page se charge...

gif

Merci de patienter!

photo

Vous êtes ici: accueil > marques > Corée drapeau > Hyundai >

Publié par le 4 mai 2008

Hyundai H1 tôlé

Plus puissant et plus beau

(Cliquez sur les photos pour les agrandir)

photo manquante
photo manquante

Un moteur plus puissant (170 CV contre 140 CV pour la version précédente), des pneus plus larges (215/70 R16 contre 205/70 R 16), une ligne rajeunie, avec notamment une face avant très élégante, un intérieur digne d’une berline (avec bluetooth, prise MP3, climatisation): le nouveau H1 a su améliorer les points auxquels les clients sont sensibles, tout en conservant ce qui a fait le succès des versions précédentes, à savoir une coque et des trains très solides, une direction précise, un gabarit qui est un excellent compromis entre maniabilité en ville et capacité de chargement et un prix très compétitif (22.900 euros pour la version de base et 24.400 euros pour la version essayée, équipée de la climatisation, séparation entre passagers et chargement, volant cuir, compte-tours, anti-brouillards, etc.).

Publicité sponsor 1 sponsor 2

photo manquante
photo manquante

Le siège conducteur est très confortable, il soutient bien le dos et il est réglable en hauteur: c’est important quand on vient de charger ou décharger des objets lourds de se sentir bien au volant une fois les portières refermées… Le tableau de bord et l’habitacle dans son ensemble rappellent ceux d’une berline ou d’un monospace: c’est confortable et bien pensé, voire luxueux, avec plusieurs rangements, qui devraient s’adapter aux bricoles que l’on trimballe dans tous les métiers et qui doivent trouver leur place à bord (stylo, tournevis, mètre, cartes de visite, carnet de livraison, bouteille d’eau, etc. sans oublier l’inséparable GSM).

photo manquante
photo manquante

Le radio-CD est de bonne qualité, avec un équipement bluetooth (qui permet de téléphoner les mains libres) et une prise pour un MP3. La climatisation est efficace et pas trop bruyante. Les rétroviseurs et les vitres sont à commande électrique. Le volant, en cuir s’il vous plaît, n’est pas réglable mais la direction est très bien assistée et les manœuvres à basse vitesse ne posent aucun problème. Les rétroviseurs, à très large champ de vision, sont d’une aide précieuse. Le levier de vitesse, à 5 rapports, tombe bien sous la main (il n’est plus au plancher comme sur l’ancien H1). Bref, on a tout pour rester zen!

photo manquante
photo manquante

Le verrouillage est centralisé (mais il n’y a pas de boîtier de télécommande). La hauteur des projecteurs est réglable, ce qui est indispensable sur un véhicule destiné à rouler parfois à vide et parfois chargé à bloc. Pour le chargement, le H1 dispose de trois portières: deux latérales, coulissantes, et un hayon arrière (contre deux portes arrières classiques sur la version précédente). La capacité totale de chargement est de 4,3 mètres cubes, avec une longueur maxi de 2,3m et une largeur maxi de 1,6m. Notre modèle d’essais était équipé d’un tapis de sol lavable et de plusieurs anneaux d’arrimages au sol.

photo manquante
photo manquante

Sous le capot, on trouve un 2,5 litres turbo diesel de 170 CV CRDI (Common Rail Direct Injection, c’est à dire rampe à commune et injection directe). C’est à priori le même bloc qui équipe le Santa Fe, ce qui explique que le H1 est donné pour atteindre 180 km/h (sur circuit). Le freinage, assuré par quatre disques, est puissant, ce qui est une donnée importante sur un véhicule dont le PTAC est de 3160 kilos, pour un poids à vide en ordre de marche de 1974 kg, soit une charge utile de 1186 kg. Et si 1,2 tonne de matériel ou de marchandise cela ne vous suffit pas, vous pouvez toujours atteler au H1 une remorque non freinée de 750 kg ou une remorque freinée de 2300 kg (PTRA de 5460 kg). Il est également possible d’équiper le H1 d’une galerie de toit (charge maxi 80 kg).

photo manquante

Les ressorts sont à lames à l’arrière et hélicoïdaux à l’avant. L’essieu arrière est rigide. Les suspensions n’étant pas réglables en fonction de la charge, le H1 sautille un peu de l’arrière, à vide sur mauvais revêtement, ce qui est normal, mais la tenue de route est sinon irréprochable. Le H1 est équipé de l’ABS et d’un différentiel à glissement limité. Le H1 est une propulsion et c’est évidemment au niveau du différentiel que la garde au sol est la plus basse: 19cm, ce qui est très correct.

On notera que notre modèle d’essais était équipé d’une cloison séparant le poste de conduite et l’espace de chargement, ce qui apporte un mieux en ce qui concerne le bruit en roulant, qui est généralement élevé sur ce genre de véhicule. Là, on se croirait dans une voiture particulière. Proposé à partir de 22.900 euros (24.400 euros pour le modèle essayé) , le nouveau H1 devrait connaître un franc succès sur les routes réunionnaises, où on croise déjà beaucoup de H1 ancienne version.

 # Hyundai   # Corée 

Pour partager : logo facebook logo email logo linkedin logo twitter
Sites officiels :
Publicité sponsor 3 sponsor 4