Votre page se charge...

gif

Merci de patienter!

photo

Vous êtes ici: accueil > marques >

Publié par Ignace de Witte le 4 septembre 2011

Jeep Wrangler Sport

Une part du rêve américain

(Cliquez sur les photos pour les agrandir)

image
 
image
 

Depuis 1941, Jeep construit des véhicules robustes et que rien n’arrête (même pas la crise). La dernière génération de Wrangler est motorisée par un turbodiesel de 2,8 litres de cylindrée qui délivre 200 cv et répond aux normes antipollution Euro V. Ce véhicule est conçu pour évoluer dans les conditions les plus dures, ce qui contraste avec sa douceur de fonctionnement. Aucun miracle, aucun secret: c’est simplement le fruit de 70 ans d’expérience.

image
 
image
 

Le Wrangler n’a plus aucune pièce interchangeable avec la Jeep du débarquement mais il a gardé ce look reconnaissable entre 1000, symbolisé par cette mythique calandre à fentes verticales entourée de deux phares ronds. Contrairement à d’autres constructeurs qui ont remis au goût du jour un ancien modèle (Mini, Beetle, Fiat 500, etc.), Jeep n’a jamais cessé de fabriquer et de faire évoluer son produit stratégique. Les fondamentaux sont toujours les mêmes: un robuste châssis échelle en acier de forte épaisseur et des ponts avant et arrières rigides tenus par des bras longitudinaux. Cette partie là du véhicule est indestructible, sauf à rouler sur une mine antichar!

image
 
image
 

Le Wrangler est un des rares véhicules avec lequel on prend plaisir à se mettre à quatre pattes pour admirer ses dessous! Nous avons ainsi remarqué que le carter d’huile est en acier, pour mieux résister en cas de contact avec un rocher : on sent l’expérience! Nous avons également noté que les ressorts à lames de camion ont laissé la place à quatre ressorts hélicoïdaux équipés d’amortisseurs à gaz. Des barres antiroulis de forte section empêchent le Wrangler de trop se pencher en virage. Les organes vitaux du Wrangler, comme par exemple le réservoir, sont protégés, par des tôles de blindage ainsi que par une garde au sol impressionnante, de plus de 25 cm au point le plus bas (carter de différentiel).

image
 
image
 

Si le tout-terrain reste son domaine de prédilection (le récent challenge BF Goodrich à la Plaine des Cafres l’a encore démontré) , le Wrangler est maintenant parfaitement à l’aise sur route et en ville, où il sait même se montrer mondain. C’est ainsi que sur notre modèle d’essais, équipé du pack électrique et du hard-top, nous avions droit aux vitres électriques, de même qu’aux rétroviseurs à réglage électrique, au verrouillage centralisé avec télécommande intégrée à la clef de contact, à la clim automatique, aux commandes de l’autoradio au volant, à la commande vocale, à l’ordinateur de bord, au volant multifonctions, etc., bref à tout ce qu’on est en droit d’attendre d’une berline moderne.

image
 
image
 

Cerise sur le gâteau: un système Stop & Start équipe dorénavant tous les Wrangler, histoire de diminuer la consommation en ville. Ce dispositif est également pratique en d’autres circonstances puisqu’il relance automatiquement le moteur lorsque par mégarde on a calé (en engageant la 3e au lieu de la 1ère par exemple au démarrage)!

image
 
image
 

Le Wrangler offre tout le confort et le silence d’une berline en version hard-top (toit rigide), qui est une option en ce qui concerne la finition Sport de notre modèle d’essai. Le hard-top est amovible. On peut ainsi enlever la partie avant et la ranger dans le coffre, derrière la banquette arrière. On peut également enlever la partie arrière du hard-top, mais c’est un peu plus long, il faut être au moins deux, il faut le laisser à la maison et si jamais il pleut… Arrivé à ce stade, autant enlever les portières ! Cette configuration "sunshine" n’est pas recommandée si vous faite de la route, uniquement en tout-terrain. Le Wrangler en finition Sport est livré d’origine avec une capote souple, triple épaisseur, beaucoup plus facile à manipuler. Mais, à La Réunion, cela impose de ne pas laisser sa voiture garée n’importe où, à cause du risque de vandalisme.

image
 
image
 

Cette part du rêve américain est disponible chez Cotrans à partir de 38.950 euros TTC (grâce à l’euro fort par rapport au dollar). Prix du modèle essayé (série limitée rouge, finition Sport, BVM 6, toit rigide, pack électrique, Bluetooth, climatisation électrique) 41.600 euros TTC. Mais dites vous qu’il est éternel.

Les solides jantes en acier de 16 pouces ont l’avantage d’être plus souples que les jantes en alliage, donc moins fragiles.

Le WRANGLER bénéficie d’une garantie constructeur pièces et main d’œuvre de 2 ans avec kilométrage illimité et d’une garantie anticorrosion de 7 ans sans limite de kilométrage.

 # Jeep   # USA   # 4x4 tout-terrain 

logo facebook logo email logo linkedin logo twitter
Sites officiels :

sponsor 1
sponsor 2
sponsor 3
sponsor 4