Votre page se charge...

gif

Merci de patienter!

photo

Vous êtes ici: accueil > autos > anglaises drapeau > Mini >

Publié par le 4 février 2012

Mini coupé

Et de cinq !

(Cliquez sur les photos pour les agrandir)

photo manquante
photo manquante

Tout a commencé en 2006 avec la Mini classique "Hatch". Ensuite, en 2007, ils ont sorti le break "Clubman" puis la Mini cabriolet en 2009. On a ensuite eu droit en 2010 au 4x4 "Countryman". Et voici maintenant le "coupé", cinquième modèle de ce qui commence à ressembler à une véritable gamme Mini. Décidément, la Mini d’origine, celle imaginée par Sir Alec Issigonis en 1959, était bien née pour qu’un demi-siècle plus tard, elle inspire toujours autant les designers!

photo manquante
photo manquante

L’automobile, contrairement à ce que croient les politiciens autophobes qui nous gouvernent, ce n’est pas simplement un moyen de locomotion qui nous transporte d’un point A à un point B. En achetant telle ou telle voiture, l’automobiliste fait passer un message: j’achète français ou italien, je n’aime pas beaucoup dépenser, je suis un fan de sport automobile, je suis riche, j’adore les films américains, je suis écolo, etc. Les gens, autant que possible, achètent une voiture qui leur correspond. Et la force de la marque Mini, c’est que tout le monde a envie d’adhérer aux valeurs qu’elle véhicule : la jeunesse, l’audace, la qualité, l’esthétique, la joie de vivre, la rapidité, la fierté, la malice, etc. Croiser une Mini dans la rue, c’est toujours un peu de bonne humeur en ces temps de crise économique et de moral en berne des ménages. Rares sont les voitures qui bénéficient d’un tel capital de sympathie. La preuve: quand on roule en Mini, les gens vous laissent plus souvent passer !

Publicité sponsor 1 sponsor 2

photo manquante
photo manquante

Plus de deux millions de Minis ont été produites depuis 2001, année de lancement de la nouvelle Mini. C’est donc un succès commercial incontesté. La coupé (puisque c’est comme ça qu’il faut l’appeler) est, parait-il, destiné à « masculiniser » la clientèle, actuellement composée à 80% de femmes.

Mini a donc opté pour un moteur très performant, 12 modèles de jantes disponibles, en 16 et 17 pouces, et un look très sportif, avec par exemple un aileron arrière rétractable, comme sur une Porsche ou une Audi TT. Mini a même fait l’impasse sur l’aspect pratique, en sacrifiant purement et simplement la banquette arrière. La coupé est une stricte deux places. Du coup, elle dispose d’un coffre immense (pour une Mini)! Et on peut y accéder depuis les places avant via une petite trappe à ski!

photo manquante
photo manquante

Pour donner un aspect "ramassé et sportif, le parebrise a été incliné et le toit rabaissé (mais grâce à des bossages de pavillon, les grands gabarits n’ont pas de problème pour se caser). Un radar de recul vient palier la visibilité assez médiocre vers l’arrière.

Autre angle d’attaque de la clientèle masculine: le comportement routier, avec des voies élargies, une suspension durcie, etc. pour renforcer l’image de "kart". Sans oublier un moteur viril, à savoir un diesel 4 cylindres twin scroll turbo BMW qui développe 143 ch et 305 Nm de couple entre 1.750 et 2.700 tr/min. Ce bloc est bien secondé par une boîte manuelle à 6 rapports ou une boîte automatique avec palettes a volant. Mais les vrais mâles opteront certainement pour le 1600 turbo essence de 184 CV.

photo manquante

Sur le papier, avec ses 3,73 mètres de long pour 1,68 mètres de large, la coupé est une parfaite citadine, qui permet de s’amuser un peu dès que la route est dégagée. Nous aurions bien aimé le vérifier lors d’un petit essai routier mais cela n’a malheureusement pas été possible, il nous a fallu nous contenter d’une présentation statique de ce nouveau modèle Mini.

Phtotos: hôtel Concorde Bellepierre.

Texte & photos ©

 # Mini   # Grande-Bretagne   # segment B   # citadine 

Pour partager : logo facebook logo email logo linkedin logo twitter
Sites officiels :
Publicité sponsor 3 sponsor 4