Votre page se charge...

gif

Merci de patienter!

photo

Vous êtes ici: accueil > marques > anglaises drapeau > Mini >

Publié par Ignace de Witte le 4 septembre 2013

Mini Paceman

L’esprit Mini en version XL

(Cliquez sur les photos pour les agrandir)

photo manquante
photo manquante

Lancée en 2002 à La Réunion, la nouvelle Mini est aujourd’hui bien installée dans le PAR (paysage automobile réunionnais). Pour résister à une concurrence de plus en plus entreprenante, la Mini se décline en de multiples versions, pour répondre le mieux possible aux désirs des consommateurs. La dernière version, la Paceman, version trois portes de la Countryman, est, à notre humble avis, une des plus intéressantes.

photo manquante
photo manquante

De l’avis même de Philippe-Alexandre Rebboah, directeur commercial de HG Autos, importateur exclusif BMW-Mini à La Réunion, «le marché est compliqué». En effet, le marché VP n’a pas atteint les 20.000 unités en 2012 à La Réunion, ce qui ne s’était pas vu depuis des années, et la tendance du 1er trimestre 2013 est plutôt morose: -7%, c’est le plus mauvais 1er trimestre depuis dix ans… Dans ce contexte plombé par la crise, la marque Mini fait plus que se défendre, avec 111 VP commercialisés en 2012, dont 40% de Countryman, c’est-à-dire la version la plus «grosse» de la nouvelle Mini.

photo manquante
photo manquante

Or, la Paceman est justement basée sur cette version: en gros, c’est une Countryman à laquelle on a retiré deux portes. évidemment, une revue de détails prouve que Mini ne s’est pas content de ça et on découvre au fur et à mesure une multitude de différences, comme par exemple les roues de 17 pouces sur notre modèle d’essais, pour que les proportions soient plus esthétiques (18 et 19 pouces en option). Les grosses roues collent parfaitement avec cet engin de 4,11m de long, 1,99m de large et 1,52m de haut (contre 1,56m pour la Countryman). La ligne latérale a également été totalement remodelée et prend de faux airs de Range Rover Evoque…

photo manquante
photo manquante

La Paceman a du coffre, au propre comme au figuré: le coffre fait 330 litres et peut passer à 1080 litres a abaissant le dossier de la banquette arrière.

En perdant deux portes, la Paceman a gagné 10 kg par rapport à la Countryman mais accuse quand même 1375 kg sur la balance. Il faut y voir le résultat d’une conception très rigide, certainement dans l’optique de la décliner facilement plus tard en version cabriolet.

photo manquante
photo manquante

La Paceman est fabriquée dans l’usine Steyr de Graz, en Autriche et on a donc droit à une finition 100% premium.

La carrosserie est stylée Mini (à l’exception des feux arrières, qui passent de la verticale à l’horizontale) et l’habitacle également. Le mythique compteur rond au centre du tableau de bord est toujours là, il prend même des proportions d’horloge de quai de gare dans la Paceman, ce qui renforce le côté jeune et décalé de ce véhicule. Concession à la modernité, un rail en aluminium est placé sur le tunnel central et il reçoit divers accessoires plus ou moins pratiques et utiles (étui à lunettes, porte gobelet, cendrier, porte smartphone, etc.) qui peuvent y coulisser. Le volant, multifonctions et gainé de cuir, est de type sport, à trois branches.

photo manquante
photo manquante

On a un grand choix de sellerie, dont plusieurs coloris de très beau cuir, une spécialité des Anglais. La qualité des matériaux, la qualité de l’assemblage, l’architecture d’ensemble et même l’éclairage confèrent à la Paceman une ambiance «lounge» (salon) des plus agréables, impression renforcée par le fait qu’à l’arrière, ce n’est pas une banquette mais deux fauteuils séparés et on se croirait ainsi dans un club londonnien!

photo manquante
photo manquante

La Paceman est une voiture très branchée, avec une connectivité très poussée, mais c’est quand même encore une voiture. Elle est même équipée de certains dispositifs très perfectionnés, comme par exemple un différentiel à glissement limité électromécanique pour gérer la puissance moteur, qui va de 122 CV (90 kW) pour le modèle essayé (1,6 litre essence), jusqu’à 218 CV pour la version la plus affûtée (John Cooper Works), en passant par une pétillante Cooper S de 184 CV (135kW) capable de passer de 0 à 100 km/h en 7,5 secondes (contre 10,4 secondes pour la version essayée).

photo manquante
photo manquante

La Paceman est également proposée en version diesel (1,6 litre de 112 CV ou 2 litres de 143 CV) pour les très gros rouleurs (pour rappel, si on ne roule pas 25.000 km par an, un diesel coûte plus cher qu’une essence). Dans tous les cas: boîte à six rapports, manuelle ou automatique, au choix.

photo manquante
photo manquante

On a également droit à un bouton pour choisir entre plusieurs modes de conduite, plus ou moins sportif. La Paceman est équipée du système «stop & start», qui se généralise et permet d’intéressantes économies de carburant (coupure du moteur quand on passe au point mort à l’arrêt, au feu rouge par exemple, et redémarrage dès qu’on enfonce la pédale d’embrayage). Récupération de l’énergie au freinage. Et un équipement que nous découvrons personnellement pour la première fois: la boîte de vitesses est «remplie à vie», donc sans aucun entretien (dixit le dossier de presse).

photo manquante
photo manquante

Un essai sur les routes du Sud de l’île (Route des Tamarins, ville de Saint-Pierre, 4 voies du Tampon) avec la version 1,6 litre essence de 122 Cv (90 kW) , nous a permis de faire connaissance avec une voiture ayant une personnalité très forte mais avec laquelle on s’entend très vite à merveille, qu’on la conduise sur un filet de gaz ou au contraire si on veut un peu jouer avec ce gros karting. Le rapport poids/puissance de la version 122 CV est évidemment moins performant qu’avec le 184 CV, mais elle se montre quand même assez vive, et toujours rassurante.

photo manquante

La Paceman est disponible chez HG autos à partir de 34.400 euros (finition Chili). à noter que la Paceman est disponible en version 2 roues motrices (traction avant) ou 4x4 (transmission intégrale MINI ALL4).

Mini utilitaire

La Mini possède une forte personnalité et il est logique que des entreprises veuillent associer leur image avec celle de la Mini. Mais voilà, jusqu’à présent, la Mini n’était disponible qu’en version VP (Véhicule particulier) , pas très intéressant du point de vue comptable et fiscal comparé à un VU (Véhicule utilitaire).

Mini vient de corriger le tir et propose dorénavant la «Mini Club Van», sans banquette arrière, en version commerciale donc.

 # Mini   # Grande-Bretagne   # segment B   # citadine 

logo facebook logo email logo linkedin logo twitter
Sites officiels :

sponsor 1
sponsor 2
sponsor 3
sponsor 4