Votre page se charge
photo

Vous êtes ici: accueil > Motor-Expo > 2017

Mis en ligne par Ignace de Witte le 8 août 2017

Motor Expo 2017

Le plein de nouveautés
et d’émotion SVP!

(Cliquez sur les photos pour les agrandir)

image
 
image
 

Pendant 4 jours, la Halle des Manifestations, au Port, a attiré des milliers de visiteurs, venus découvrir les derniers modèles de motos, mais aussi de belles voitures anciennes. Motor Expo est un événement essentiel au développement du marché de la moto à La Réunion, ainsi qu’une manifestation qui permet des rencontres exceptionnelles entre passionnés de belles mécaniques.

Plus de 10.000 visiteurs comptabilisés à l’issue des 4 jours: la manifestation, qui en est à sa deuxième édition, a fait le plein, sans devenir ingérable. Les allées du salon étaient remplies, sans que l’on se marche sur les pieds, ce qui est important, car elle doit garder sa vocation familiale et c’est à ce niveau une réussite dont peuvent être fiers Guy Frensois et toute son équipe.

image
 
image
 

L’organisation était parfaite, du début à la fin, et tout le monde était content, visiteurs comme exposants. Chacun y a trouvé son coup de cœur, personne n’est reparti déçu.

Ces quelques pages ne suffisent pas à faire un reportage complet, tant il y avait des choses à découvrir, mais elles donnent un bon aperçu et notre objectif est surtout qu’elles vous incitent à ne pas rater la prochaine édition, en 2019, qui promet d’être «encore plus fort, encore plus haut, encore plus loin».

image
 
image
 
Roadster by Kawasaki

Ce salon régional ne peut évidemment pas rivaliser avec, par exemple, le salon de Milan, qui est la référence mondiale des salons motos, mais le public a quand même pu découvrir des nouveautés fort intéressantes, parfois des nouveautés nationales. Ce roadster Kawasaki Z1000R millésime 2017 devrait bientôt vrombir sur nos routes.

image
 

Son 4 cylindres de 1043cc développe 143 chevaux: eh oui, depuis l’édition 2015, l’harmonisation européenne a conduit à la suppression de l’interdiction des motos de plus de 100 chevaux en France, pour le plus grand plaisir des motards et… des radars automatiques!

Les accélérations du gros roadster Kawasaki sont aussi puissantes que son freinage, confié à deux disques de 310mm à l’avant et un disque de 250mm à l’arrière. Poids: 221kg. Prix Réunion: 18.652 €, carte grise incluse.

image
 
Enfin à La Réunion!

La marque Bell a été créée en 1954 en Californie et accompagne les motards américains et du monde entier depuis plus de 60 ans maintenant, que ce soit sur piste, sur route ou en tout-terrain. Ils ne fabriquent pas de casques «vintage», ils continuent à produire d’anciens modèles, comme le jet Bell RT, identique depuis… 1971! Bell a produit le premier casque intégral de l’histoire, en 1966. Bell est la marque de champions légendaires: Jim Clark (Formule 1), Kenny Roberts, Jeremy McGrath.

image
 
image
 
Il ne s’appelle pas Jimmy, mais ses carters sont uniques!

Bart est australien et, comme Crocodile Dundee, il est un peu spécial. Lui, son talent consiste à dépecer, pardon, démonter une moto et faire de la gravure sur les pièces moteur qui offrent un peu de surface visible, comme les carters. Il travaille en partenariat avec XR Custom et peut ainsi procéder à la customisation complète de n’importe quelle bécane. Si vous désirez une moto unique, c’est à lui qu’il faut vous adresser (mais en anglais australien)!

image
 
Triumph Bonneville Bobber

La première impression qui saute aux yeux en visitant Motor Expo, c’est que toutes les marques proposent des modèles «néo-rétro» ou «rétro-mod», c’est à dire dont le look est inspiré d’anciens modèles, mais avec des améliorations, notamment au niveau du freinage et de la suspension, avec plus ou moins de légitimité. Ce modèle, construit à partir d’une Triumph Bonneville T120, traduit parfaitement les principes de minimalisme esthétique d’un véritable bobber, avec sa selle de tracteur agricole vintage, son large guidon plat et son gros réservoir. Le châssis n’est pas rigide comme on pourrait le croire, mais la suspension est dissimulée, à la manière d’un HD Softail. Et comme Triumph est une marque historique, au premier coup d’œil, les passants se demandent s’il s’agit d’une ancienne parfaitement restaurée ou d’une moto neuve!

image
 
image
 
La moto de Sarah Lézito

La championne de stunt, doublure de Scarlett Johansson dans «Avengers 2», roule sur une BMW S1000R. Ses démonstrations à Motor Expo en ont laissé plus d’un bouche bée et les yeux écarquillés! Sa moto que voici est modifiée: suppression des accessoires inutiles (phares, clignotants, compteurs), installation d’un gros pare-cylindres, dont les traces visibles montrent bien qu’il n’est pas là pour faire joli et qu’il est 100% fonctionnel (et aussi que parfois elle se loupe), grosse couronne arrière (pour une plus grande démultiplication, les figures se faisant à faible vitesse), cale-pieds arrière renforcés, sans oublier un levier supplémentaire au guidon, pour doubler la pédale de frein.

image
 
BMW

Tout change, mais rien ne change! Hubert Auriol et Gaston Rahier ont gagné le rallye Paris-Dakar au guidon d’une BMW R80GS. Ce modèle avait été mis au point en 1980 par BMW, initialement pour les épreuves d’enduro, et consiste en un moteur de BMW R80 monté dans un cadre de R65 avec des suspensions renforcées et à grands débattements.

Aujourd’hui, il existe une GS800 qui occupe le même créneau: toujours bicylindre, mais ceux-ci sont maintenant verticaux et plus à plat, les carbus ont laissé la place à une injection électronique et, horreur, la transmission finale par cardan a disparu, au profit d’une chaĆ®ne, comme sur une vulgaire Japonaise! évidemment, au guidon, tous ces préjugés de vieux motard disparaissent, pour laisser la place à l’émerveillement: BMW sait faire de gros trails, qui roulent facilement et partout!

Le stand BMW à Motor Expo présentait l’ancienne et la nouvelle.

image
 
Salon familial

Une des réussites de Guy Frensois et Tienboo Communication est d’avoir fait de ce salon un événement 100% familial, ou plusieurs générations se côtoient et échangent devant les belles mécaniques. Et comme le disait en plaisantant ce père de famille: «Tant mieux si mon fils se passionne pour les motos, au moins comme ça, je suis sûr qu’il n’aura jamais assez d’argent pour acheter de la drogue!»

image
Petit motard deviendra grand

Parmi les animations proposées lors de Motor Expo, il y avait des courses de «supermotards» et des courses pour enfants sur mini-motos. Les grands ont permis à quelques petits de monter avec eux sur leur grosse cylindrée et de participer au show, pour leur plus grand plaisir et celui du public. Attention, ne cherchez pas à imiter cette cascade (stoppy) si vous n’en avez pas les compétences!

image
 

Vous noterez au passage qu’il s’agit d’une Husqvarna, une marque suédoise née en 1903 et devenue célèbre pour ses motos d’enduro et de motocross (12 titres mondiaux en motocross et 24 titres mondiaux en enduro). En 1984, Husky, comme l’appellent ses fans, a été vendue à l’Italien Cagiva (groupe MV Agusta), puis revendue à BMW en 2007, qui voulait en faire une marque indépendante du groupe (comme Mini est indépendante de BMW). Mais finalement, en 2013, Husqvarna a été rachetée par l’Autrichien KTM, qui partage la même philosophie.

image
 
image
 
Voitures anciennes

Motor Expo est une manifestation aussi connue pour la place accordée aux voitures anciennes de collection. Et l’édition 2017 a été particulièrement jouissive. Plusieurs dizaines de voitures exceptionnelles étaient présentées, par pays et par type.

image
Peugeot 205 t16
image
Renault 5 Turbo

Par exemple, pour l’Italie, cela allait de la Fiat 500 à la Ferrari 328 GTS en passant par la Lancia Delta de rallye et le cabriolet Alfa-Roméo.

image
Renault 8
image
Renault 8

Les amateurs de voitures françaises bavaient d’admiration devant les deux monuments que sont la Renault 5 Turbo et la Peugeot 205 T16, sans oublier une Renault 8 Gordini, toutes magnifiquement restaurées.

image
BMW M3 e30

Les amateurs d’Allemandes avaient pour faire battre leur cœur une BMW M3 E30, plusieurs Porsche 911 et surtout un spyder Porsche 550, le modèle avec lequel James Dean est malheureusement décédé.

image
 
image
 

Une polémique existe sur la voiture exposée: certains prétendent que c’est une réplique, de qualité, mais une réplique. D’autres assurent qu’il s’agit d’une 550 originale, mais qui a subi des modifications. S’il s’agit d’une originale, elle vaut plus d’un million d’euros, même modifiée!

image
Citroën Traction
image
 

Motor Expo présentait toute une série de Tractions et de DS, sans oublier des Anglaises (Lotus). Bref, pour les amateurs de voitures anciennes, c’était vraiment le bonheur!

image
 
Harley Davidson

Les machines de Milwaukee sont toujours appréciées du public réunionnais: elles sont rutilantes, bruyantes et souvent conduites par des pseudo outlaws (ce sont en effet plus souvent des cadres supérieurs qui ont acheté gentiment leur moto auprès du concessionnaire local et rarement des bad guys qui l’ont volée). Techniquement, ce sont toujours des bicylindres en V, mais les carbus ont laissé la place à l’injection électronique. La gamme Harley Davidson est très étendue, mais les machines sont systématiquement modifiées par leurs propriétaires, qui consacrent à leur personnalisation un budget parfois impressionnant. Le stand Flying Twin présentait quelques belles pièces, dans un décor typiquement américain.

image
 
Scrambler original vs actuel

À l’origine, Ducati a sorti une Scrambler en hommage à un modèle fétiche des années 60. Mais, comme à l’époque, la tentation était trop forte de ne pas décliner le modèle en version «café-racer», vous savez, ces motos au look sportif dont la principale vocation est d’être béquillée devant une terrasse de café! On a donc droit à une Scrambler Café Racer.

Tout est là: les guidons bracelets (même s’ils ne sont pas montés sur les tubes de fourche), les commandes reculées, le dosseret de selle, la plaque porte-numéro, les pots d’échappement sport signés Termignoni, sans oublier un moteur entièrement anodisé noir mat, car le café italien est forcément noir!

image
 

C’est un bicylindre en «L» a distribution desmodromique, une exclusivité de Ducati. Le numéro 54 est celui de Bruno Spaggiari, ancien pilote officiel Ducati des années soixante.

On remarque quand même d’étonnantes similitudes avec la Ducati Scrambler historique (à droite), au niveau de la forme de la selle et du réservoir, le look général et la vocation trail.

image
Guy Frensois est heureux!
Guy Frensois

Motard lui-même, c’est la passion qui l’anime qui lui a permis de convaincre une nouvelle fois tous les concessionnaires locaux de participer: 30 marques de motos présentées! Organisateur professionnel d’événements (Tienboo Communication), lui et son équipe se sont démenés pour que tout se déroule parfaitement, tant l’exposition de motos que celle de voitures anciennes, les démonstrations de stunt, de trial, de quad, etc. sans oublier les accessoires indispensables: casques, gants, blousons, combinaisons pluie, pneus, lubrifiants, etc.

Cette deuxième édition (la première a eu lieu en 2015) étant une réussite, la prochaine est d’ores et déjà annoncée pour 2019, car un salon tous les deux ans est une périodicité qui convient parfaitement au public et aux professionnels.

Reproduction interdite (copyright)
Mais vous pouvez PARTAGER sans modération sur :
logo facebook logo email logo linkedin logo twitter
Sites officiels :

sponsor 1
sponsor 2
sponsor 3
sponsor 4