Votre page se charge...

gif

Merci de patienter!

photo

Vous êtes ici: accueil > autos > Allemagne drapeau > Opel >

Publié par le 30 janvier 2020

Le groupe Caillé reprend la carte Opel à La Réunion… pour la 2e fois !

(Cliquez sur les photos pour les agrandir)

photo manquante
Jean-Charles Cotto, François
Caillé et Émilie Dubard

Opel a construit sa première voiture en 1899 et a donc plus d’un siècle d’existence. C’est une longue histoire! Émilie Dubard, jeune responsable du marketing, rappelle le positionnement de la marque, qui tient en deux mots: allemande et fiable. À partir de 2021, Opel conserve ses deux principaux atouts, et les complète par du design et de la technologie. Et c’est reparti, pour encore au moins un siècle!

photo manquante
François Caillé

Les Réunionnais connaissent bien Opel: la marque allemande fut n°1 des ventes à La Réunion dans les années 80, avec la Corsa (avant d’être détrônée par la Peugeot 205). C’est à cette époque que Jean-Charles Cotto est arrivé à La Réunion, recruté alors par Massoum Dindar. Ensuite chacun a pris des chemins différents (le groupe Dindar, Opel et Jean-Charles Cotto). Jusqu’à aujourd’hui, où Opel rejoint le groupe Caillé… pour la deuxième fois!

Le groupe Caillé était le plus légitime pour reprendre la carte Opel car il détient déjà les cartes Peugeot et DS et peut ainsi mettre en place de véritables synergies locales entre les trois marques du groupe PSA qu’il contrôle. En front-office, Peugeot, Opel et DS dispose chacune de ses propres équipes commerciales et sont concurrentes. Mais en back-office, le transport maritime, le stock de pièces détachées est commun et le client se verra offrir exactement le même tarif pour la reprise de son ancien véhicule chez Peugeot, Opel, DS et maintenant Opel.

photo manquante
Le nouveau show-room Opel
Bd du Chaudron à St-Denis

Ce qu’il faut souligner c’est que lorsqu’elles «jouent collectifs» comme le martelait inlassablement Maurice Cerisola, les entreprises réunionnaises sauvent les entreprises réunionnaises. François Caillé confirme que, sur ce coup, la solidarité a fonctionné: «En 2011, Amir Merrali-Ballou (NDLR: groupe Sogécore) m’a racheté la carte Opel à son juste prix. Aujourd’hui je lui renvoie l’ascenseur».

photo manquante
Jean-Charles Cotto, Émilie
Dubard et Vincent Surel

En «off» il se murmure que PSA avait une alternative: laisser le contrat avec la Sogécore arriver à son terme et confier alors la carte OPEL à quelqu’un d’autre, et cela aurait pu être la CMM (groupe CFAO) qui possède déjà la carte Citroën à La Réunion. Mais François Caillé a pris les devants et a directement négocié avec la Sogécore la reprise de la carte Opel, avant l’expiration du contrat. Le groupe PSA a validé cette opération car son dossier était très bon: le groupe Caillé a en effet racheté à la Sogécore le stock et la carte Opel (pour un montant comparable à celui de la cession en 2011 indique François Caillé) mais a aussi repris une vingtaine de personnels et mis 2 millions sur la table pour créer deux nouveaux show-room, à Saint-Denis (à côté de Peugeot, boulevard du Chaudron) et à Saint-Pierre (zone Canabady, à côté de Peugeot).

photo manquante
Amine Deshayes et Cotto
Jean-Charles: amis de 30 ans

Mais ce qui a surtout convaincu PSA c’est que le groupe Caillé a de vrais projets de développement pour Opel à La Réunion, sur le marché VP et aussi sur le marché VUL, car, rappelle Marc Bergeretti: «Opel ce sont aussi des utilitaires (Combo, Vivaro et Movano). Notre objectif de ventes pour 2021 est de 600 unités (83% de VP et 17% de VUL)». Opel va notamment permettre au groupe Caillé de proposer des produits qui lui manquaient, comme par exemple de gros fourgons ou plateaux «propulsion».

photo manquante
2 janvier 2008: François Caillé, Zoubert Dindar et Jacques Caillé

Et devinez qui est le nouveau brand manager de la marque au blitz (éclair en allemand, le logo d’Opel)? Jean-Charles Cotto, qui retrouve même pour son plus grand plaisir Amine Deshaye, qui était avec lui chez Dindar dans les années 80. Amine Deshaye est un cas: il est commercial Opel depuis 1983, il a commencé avec le groupe Dindar, à continué avec le groupe Sogécore et le voici maintenant avec le groupe Caillé, toujours Opel!

Avec Opel, le groupe François Caillé contrôle maintenant 12 marques automobiles: Peugeot, DS, Kia, Fiat, Fiat Professionnal, Abarth, Alfa-Romeo, Jaguar, Land-Rover, Porsche, MG et Opel.

Voici quelques points de repères historiques :

Texte & photos ©

Cliquez sur le logo pour lire d’autres articles sur la marque
Pour partager : logo facebook logo email logo linkedin logo twitter
Sites officiels :
Publicité sponsor 3 sponsor 4