Votre page se charge...

gif

Merci de patienter!

photo

Vous êtes ici: accueil > marques > France drapeau > Peugeot >

Publié par le 4 décembre 2006

Peugeot 1007 Sport pack

Précurseur de tendance

(Cliquez sur les photos pour les agrandir)

photo manquante
photo manquante

Madame: si vous hésitez en ce moment entre une Mini Cooper et un Rav 4, lisez ce qui suit. La 1007, dessinée par Pininfarina, est une alternative intéressante: une position de conduite qui domine la route comme dans un 4x4 (1m62 de haut), sans les quatre roues motrices, relativement inutiles en ville, un habitacle aussi spacieux que dans un monospace, sans l’encombrement en ville, une foule d’équipements de confort et de sécurité et puis, surtout, des portes coulissantes électriques, qui se manœuvrent d’une simple pression sur la télécommande intégrée à la clef de contact (le "plip") et dont vous ne pourrez vite plus vous passer.

C’est Peugeot qui a lancé la mode des coupés-cabriolets et c’est encore la marque au lion qui inaugure ce nouveau type de véhicule qui commence à sillonner les routes de l’île: le mini monospace urbain à deux portes coulissantes électriques. Il a été présenté sous forme de concept-car baptisé "Sésame" au Mondial de l’automobile de Paris en 2002. Il est commercialisé depuis avril 2005 sous le nom de "1007" (en décalage avec le système d’appellation chez Peugeot 107, 207, 307, etc.) et JCA, Jules Caillé Automobiles, fait actuellement de gros efforts pour l’imposer sur le marché réunionnais.

photo manquante
photo manquante

La face avant de la 1007 a incontestablement des airs de famille, avec une calandre béante de type 407 et des phares en amandes comme sur les 307 et 207. De profil, l’immense portière coulissante (92 cm d’ouverture) est assez bien intégrée à la ligne générale de la voiture. Seule la taille des poignées surprend car, en principe, on ne doit pas s’en servir! Une pression sur le plip et la portière s’ouvre, comme par magie. La sonorisation qui accompagne l’ouverture et la fermeture des portes rappelle celle d’un ascenseur… Les portières ne dépassent pas la longueur de la carrosserie et d’à peine deux centimètres la largeur des rétroviseurs, et encore, au niveau de la poignée, assez proéminente: il n’y a donc que peu de chance d’abîmer une portière lors de l’ouverture.

On prend place dans l’habitacle et on découvre une position de conduite très droite, confortable, avec une impression d’espace autour de soi qui tranche radicalement avec ce que l’on trouve dans une petite voiture de ville. Les plastiques gagneraient peut-être à être moins durs mais le système caméléo est génial: les garnitures d’aérations, les panneaux de portes, l’assise des fauteuils, les dossiers, etc. sont amovibles et permettent de modifier la déco intérieure selon son humeur.

Tiens, pour voir: on démarre, on passe la première et on avance de quelques mètres avec la portière ouverte. On a alors droit à une alerte sonore qui ressemble à celle d’un engin de chantier qui effectue une marche arrière, complétée par un clignotement du plafonnier!

Publicité sponsor 1 sponsor 2

photo manquante
photo manquante

Pour d’évidentes contraintes techniques, il n’y a pas d’accoudoirs sur les portières, mais Peugeot propose en option un accoudoir central. Lorsque la porte conducteur est ouverte, elle masque la trappe de carburant: les ingénieurs auraient été mieux inspirés de la placer du côté droit du véhicule. Les portières sont munies d’une sécurité, qui stoppe la fermeture en cas de résistance. Mais, en raison du poids important de la portière (70 kg) et des contraintes mécaniques, le dispositif n’est pas hypersensible: un jeune enfant laissé sans surveillance risque de se pincer les doigts. Remarquez, c’est pareil avec une voiture qui a des portières normales.

L’accès aux places arrières est très facile, même avec un couffin dans les bras, grâce aux dimensions plus que généreuses des ouvertures et au système pratique de basculement du dossier des sièges avant.

Les deux sièges arrières sont coulissants sur une vingtaine de centimètres, ce qui permet de moduler l’espace passagers et l’espace coffre selon les besoins. Les sièges arrières sont également repliables, selon le même principe que sur la Citroën C2. Le dossier du siège passager avant est lui aussi rabattable. Cette modularité permet de transporter des objets volumineux, comme par exemple une planche de surf, un VTT, une contrebasse ou une étagère en kit.

Allez, on part. C’est là qu’on se rend compte que l’ouverture très large des portières a un petit inconvénient: la ceinture de sécurité est rangée très en arrière et il est difficile de l’attraper par le haut comme on le fait d’habitude. Il faut prendre l’habitude de tendre le bras vers le bas et la boucle de la ceinture tombe sous la main!

photo manquante

Lorsqu’il s’agit de se garer, on apprécie la direction extrêmement légère (assistance électrique), le radar de recul et le faible encombrement: 3m73 de long à peine, contre 3m84 pour une Peugeot 206 par exemple. En ville, on apprécie également la climatisation automatique, particulièrement efficace, les rétroviseurs réglables et rabattables électriquement et le nombre de rangements, qui permettent de soustraire à la vue des passants tous les objets tentants. Également super pratique: l’allumage automatique des phares à la tombée de la nuit (ou en entrant sous un tunnel), de même que les balais d’essuis-glaces qui se mettent en route tout seuls à la moindre goutte d’eau.

Le comportement routier est, comme toujours chez Peugeot, exemplaire, grâce à une suspension ferme, une direction très précise et le montage en série de tous les systèmes actuels de sécurité: ABS, AFU, ESP, ASR, REF, et pas moins de 7 airbags. La motorisation de notre modèle d’essai était un 1398 cc HDI de 70 CV. Il est génial en ville, parfaitement silencieux et très sobre. Mais si on prend par exemple la route des Plaines, le poids important du véhicule se fait ressentir et ne permet pas d’effectuer des dépassements rapides (dans le sens de la montée). Bon, mais c’est vrai que ce n’est absolument pas son terrain de prédilection, qui est et reste la ville. Mais si Peugeot est intelligent, il proposera vite sa 1007 équipée du HDI de 110 CV de la 207.

Le poids est important (1168 kg à vide) car il faut compenser les larges ouvertures des portières par des barres de renfort un peu partout, notamment à l’arrière, ce qui explique par ailleurs que le seuil de chargement du coffre soit assez haut.

En résumé: la 1007 est en avance sur son époque. Il est certain que dans quelques années d’autres véhicules de ce type feront leur apparition sur le marché. C’est une excellente, pour ne pas dire la meilleure voiture urbaine du moment.

 # Peugeot   # France 

Pour partager : logo facebook logo email logo linkedin logo twitter
Sites officiels :
Publicité sponsor 3 sponsor 4