Votre page se charge...

gif

Merci de patienter!

photo

Vous êtes ici: accueil > marques > françaises drapeau > Renault >

Publié par le 4 mai 2012

Twingo 2 phase 2

Light is right*

(Cliquez sur les photos pour les agrandir)

photo manquante
photo manquante

La Twingo 2 phase 1 lancée en 2007 n’a pas eu le succès escompté, en raison d’un design peut-être trop consensuel. Cette version restylée (phase 2) devrait remettre les pendules à l’heure. On doit ce restylage réussi au Hollandais Laurens Van Den Acker (ex-Mazda), désormais en charge du design chez Renault. Incontestablement, la Twingo a gagné en personnalité. C’est une voiture à fort potentiel de sympathie mais sa principale force reste sa légèreté (980 kg), qui en fait une voiture économique et donc écologique.

La face avant est totalement nouvelle, avec une barre noire qui relie maintenant les deux feux avant et enserre le losange de la marque. Le bouclier avant est plus protubérant, plus sportif (et accessoirement, il protège mieux les piétons). Les antibrouillards ajoutent à la sportivité. À l’intérieur, les sièges sont accueillants. Le volant est réglable mais pas pour dégager la vue sur le bloc compteurs, puisque celui-ci est décalé et trône au milieu de la planche de bord, légèrement tourné vers le conducteur. L’affichage numérique de couleur orange sur fond noir est bien lisible, même en plein soleil. Les plastiques sont durs (pas "moussés") mais la qualité perçue est en amélioration. Quelques rangements rendent la vie plus facile. L’ambiance générale est plutôt fun et en parfaite harmonie avec la nouvelle palette de couleurs proposée.

Connaissez-vous nos amis ? sponsor 1 sponsor 2

photo manquante
photo manquante

La Twingo est une voiture très légère (980 kg), mais les ingénieurs de chez Renault ont tout fait pour que cela n’apporte que des avantages. Ainsi, la voiture est vive, car on n’a pas besoin de beaucoup de puissance pour déplacer un poids plume, mais elle n’est pas bruyante comme on pouvait le craindre, car l’insonorisation a été soignée. De même, la Twingo n’est pas trop sautillante sur mauvaise route, grâce à une suspension calibrée avec précision. En ville, ses dimensions compactes et sa nervosité font merveilles et on se surprend à rouspéter sur les autres conducteurs: « Mais pourquoi ils se traîne comme ça celui-là » « Regarde le, il sait pas faire un créneau ou quoi »! La Twingo rend la ville tellement plus facile qu’on a du mal à reprendre ensuite le volant d’un véhicule plus imposant.

Si la Twingo excelle en ville, elle se sent moins à l’aise quand la route grimpe, comme par exemple sur la montée du Tampon, où il faut rétrograder impérativement de 5e en 4e, voire en 3e si la voiture est chargée. D’autres micro-citadines sont dans le même cas. Par contre, un autre domaine de prédilection pour la Twingo, ce sont les petites routes tournicotantes, où sa légèreté et son châssis équilibré font merveille. Bref, la Twingo est à l’aise partout sur le réseau routier réunionnais, sauf les fortes montées. Soit vous prenez votre mal en patience, soit vous optez pour la version RS!

On notera que cette nouvelle Twingo reste l’une des citadines les moins chères du marché mais également l’une des moins chères à l’usage, grâce à un appétit d’oiseau, ce qui en fait un véhicule très économique et donc très écologique.

La Twingo existe en version société et elle est choisie par de nombreuses entreprises, pas seulement pour ses qualités intrinsèques, mais également parce qu’elle donne une image jeune et sympathique, un certain optimisme, chose qui manque un peu en ces temps de crise.

*Light is right = la voie de la légèreté

Texte & photos ©

Cliquez sur ce logo pour retrouver tous nos articles sur la marque
Ça vous plaît? N’hésitez pas à le partager : logo facebook logo email logo linkedin logo twitter
Sites officiels :
Connaissez-vous nos amis ? sponsor 3 sponsor 4
facebook
www.vroum.info est plus complet et
s’affiche mieux sur un ordinateur