Votre page se charge...

gif

Merci de patienter!

photo

Vous êtes ici: accueil > marques > espagnoles drapeau > Seat >

Publié par le 4 mai 2018

Seat Arona

Et pourtant, il faudra choisir

(Cliquez sur les photos pour les agrandir)

photo manquante
photo manquante

Si les constructeurs automobiles se font la guerre, alors le principal front, c’est le segment des SUV urbains. À La Réunion, ce segment est dominé de la tête et des épaules par le Peugeot 2008 et le Renault Captur, ce qui n’empêche pas les autres marques de revendiquer une part du gâteau. La marque espagnole déboule dans l’arène avec un tout nouveau modèle: l’Arona, qui a été scientifiquement étudié pour répondre exactement aux besoins, aux désirs et aux moyens d’une majorité de ménages européens.

photo manquante
photo manquante

Pour rappel, le segment des SUV urbains n’en était qu’à ses balbutiements il y a encore 5 ans, avec alors comme chouchou des Réunionnais (et Réunionnaises) le Nissan Juke. Aujourd’hui, on compte pas moins de 20 modèles qui font tous des appels de phares à la clientèle qui, du coup, ne sait plus où donner de la tête. Et pourtant, il faudra choisir!

Les trois mousquetaires: Andry, Vincent et Alexis!

photo manquante
photo manquante

Esthétiquement, l’Arona est immédiatement identifiable comme une Seat, surtout la face avant, qui se rapproche visuellement de celle d’une Ibiza. Pour information, Arona est une commune des Canaries et Ibiza des Baléares. L’Arona n’est pas une simple Ibiza plus haute sur roues, elle a fait l’objet d’une véritable recherche au niveau du design, surtout pour le profil et la partie arrière, tout en respectant les codes esthétiques qui définissent un SUV: bas de caisse, protections d’ailes et sabots avant et arrière en plastique, bonne garde au sol (19cm), position de conduite assez haute, grand hayon arrière, barres de toit.

photo manquante
photo manquante

Un SUV urbain ne doit pas forcément être un 4x4 — qui a besoin de ça en ville? —, mais il est impératif qu’il ait un peu l’air baroudeur, c’est peut-être pourquoi un grand «X» stylisé a été apposé sur la custode.

Comme tous les constructeurs, Seat propose l’option du toit d’une autre couleur que la carrosserie, pour répondre au besoin de personnalisation des acheteurs.

On ne le voit peut-être pas sur la photo, mais la «calandre», avec le logo en son centre, est obturée à 75%, la fonction de refroidissement est assurée par la partie basse du bouclier avant.

photo manquante
photo manquante

Les dimensions de l’Arona le positionnent bien sur le segment des SUV urbains (4m14 de long, 1m78 de large et 1m54 de haut) et son habitabilité est excellente. Le dossier du siège avant est rabattable complètement vers l’avant, ce qui permet de transporter des objets longs, comme une planche de surf ou un escabeau.

Publicité sponsor 1 sponsor 2
photo manquante
photo manquante

Pour pouvoir proposer son véhicule «à partir de» 19.000 euros clef en main, la SOGECORE a dû faire certains arbitrages au niveau des équipements de série. Par exemple, le premier niveau de finition («Reference») est équipé de jantes en tôle de 16 pouces à enjoliveurs et n’offre pas la pléthore de nouvelles technologies des finitions supérieures comme l’accès et le démarrage sans clef, le détecteur de pluie, la caméra de recul ou la sélection du mode de conduite «éco», «normal», «sport» ou «individual».

photo manquante
photo manquante

Mais dès l’entrée de gamme, la dotation peut être qualifiée de généreuse et on dispose d’équipements fort sympathiques comme l’aide au démarrage en côte, le «front assist» (si la voiture devant freine brutalement, la voiture freine), le «stop & start» et d’autres équipements sans lesquels on ne peut plus vivre en 2018, comme la clim, les vitres électriques avant et arrière, et le Bluetooth!

Et, il faut le souligner: l’Arona est livrée avec une vraie roue de secours.

photo manquante
photo manquante

Sous le capot, pas de surprise, on trouve un petit trois cylindres de 999cm3 qui, grâce à un turbo, sort quand même 95 chevaux et 175Nm de couple en entrée de gamme, et 115 chevaux et 200Nm pour la finition juste au dessus «Style Xcellence».
Avec la finition supérieure, on accède à un 4 cylindres de 1.498cm3 (juste sous la barre des 1,5 litre pour ne pas passer à la tranche supérieure d’octroi de mer) qui délivre 150 chevaux et 250Nm. Comme l’Arona ne pèse que 1.165kg, cela lui confère un rapport poids/puissance de sportive!

photo manquante
photo manquante

Le marché poursuit sa mutation vers l’essence, mais il y a encore des automobilistes qui préfèrent le diesel, qui reste plus économique pour les gros rouleurs. L’Arona est proposé avec un 4 cylindres diesel de 1.598cm3 décliné en deux versions, délivrant 95 ou 115 chevaux, mais toujours 250Nm de couple.

Une seule motorisation est disponible avec boîte automatique (DSG 7 rapports): c’est l’essence 115 chevaux, les autres motorisations ont une boîte manuelle à 5 ou 6 rapports.

photo manquante
photo manquante

Je ne vous apprends rien en vous disant que Seat appartient au groupe Volkswagen. Je le dis ici, car l’Arona bénéficie visiblement de la puissance industrielle du constructeur allemand, qui permet à Seat de faire des économies de recherche et développement sur certains postes qui sont mutualisés et optimisés (moteurs, châssis, etc.) et les ingénieurs espagnols peuvent ainsi se concentrer sur les aspects plus personnels et conférer à cette voiture une parfaite homogénéité et une véritable personnalité.

Seat bénéficie à La Réunion d’une image de voiture jeune et sportive, l’Arona va tirer la marque vers le haut, l’ouvrir à une clientèle plus familiale, mais toujours aussi jeune. Son slogan est d’ailleurs: «do your thing», qui se traduit par «suivez vos envies».

 # Seat   # Espagne   # segment B-SUV   # SUV medium 

Pour partager : logo facebook logo email logo linkedin logo twitter
Sites officiels :
Publicité sponsor 3 sponsor 4