Votre page se charge...

gif

Merci de patienter!

photo

Vous êtes ici: accueil > marques > espagnoles drapeau > Seat >

Publié par Ignace de Witte le 2 mars 2021

Seat Leon 4e génération (présentation à la presse)

L’ibère gagne

(Cliquez sur les photos pour les agrandir)

photo manquante
Pourquoi grimper ici ?
photo manquante
Voilà pourquoi !

Seat n’est plus la marque lowcost du groupe Volkswagen, chaque nouveau modèle confirme la montée en gamme et la nouvelle Leon en est un parfait exemple. Par rapport à l’ancienne génération (IIIe), cette nouvelle Leon (IVe) est mieux à tous points de vue et se positionne carrément dans l’angle mort de la Golf. En clair: les prestations de la Seat sont légèrement en retrait par rapport à sa frangine allemande, mais ce n’est pas le même tarif non plus!

photo manquante
La Leon arrive à l’hôtel Créolia…
photo manquante
… pour la conférence de presse

Pour rappel, lors du lancement de la 1ère génération en 1999, la Leon était la toute première Seat de l’histoire à offrir plus de 150 ch et cet argument lui a permis de faire un tabac à La Réunion. Son caractère sportif a encore été renforcé avec la 2e génération lancée en 2006, qui s’est illustrée en WTCC (World Touring Car Championship), remportant 4 titres mondiaux des constructeurs et des pilotes, en 2008 et 2009.

photo manquante
Finition FR
photo manquante
Finition Référence

À La Réunion, la 2e génération de Leon se vendait mieux que l’Ibiza! Pour la 3e génération (2012), le groupe VW a mis 800 Millions d’€ sur la table en Recherche & Développement afin de décliner la Leon en plusieurs finitions et satisfaire un plus large public, avec notamment une version CUPRA qui s’est distinguée sur le Nürburgring (essai à lire ici).

photo manquante
Traverse rigide du train arrière
photo manquante
Boîte manuelle

Pour cette 4e génération, le groupe VW a mis 1,1 milliard sur la table! La nouvelle Leon est construite sur la même plateforme «MQB evo» que la Golf VIII et l’Audi A3 mais (comme pour l’ancienne génération) avec une traverse rigide pour le train arrière au lieu du système multibras. Seule la version hybride, plus lourde de 250 kg, a droit au train arrière multibras. Mais à part ça, tout est nouveau et la nouvelle Leon est la meilleure Seat jamais proposée. Elle a de sérieux arguments à faire valoir au sein du segment C, où elle est en concurrence avec: Toyota Corolla, Peugeot 308, Renault Mégane, Hyundai i30 et Ford Focus.

photo manquante
Plus arrondis que ceux de la 3e génération
photo manquante
Boîte double embrayage DSG

Son look tout d’abord: très consensuel mais quand même sensuel, la Leon a été dessinée en Espagne, à Barcelone, célèbre pour sa basilique de la Sagrada Familia, son musée Picasso et la fondation Joan Miro. Pourtant, pas de fantaisie dans le design de la nouvelle Leon mais une belle ligne quand même et tous les codes actuels sont respectés: full leds, bandeau lumineux qui rejoint les blocs optiques arrières, clignotants à défilement.

photo manquante
Plus de place aux genoux
photo manquante
 

Ses mensurations sont à la hausse (longueur, empattement) pour déplacer les passages de roues arrières au niveau du coffre et ainsi augmenter l’espace dans l’habitacle, surtout au niveau des genoux à l’arrière.

Le coffre garde un bon volume: 280 litres.

photo manquante
Full digital en finition FR
photo manquante
Écran tactile = moins de boutons

L’équipement progresse, surtout en finition supérieure FR, avec un bloc compteurs entièrement digital (comme sur l’Ateca), un écran multi-fonctions (de 8 ou 10 pouces selon la finition) qui est maintenant tactile, ce qui permet de supprimer plein de boutons. Sans oublier une connectivité dernier cri: Apple Car Play, Android Auto, GPS.

photo manquante
 
photo manquante
Bel habitacle

La Leon offre aussi maintenant les dernières technologies d’aide à la conduite: maintien dans le couloir de circulation, maintien de la distance de sécurité par rapport au véhicule qui précède, bouton d’appel d’urgence (il contacte les secours et donne la position GPS), lecture des panneaux de signalisation.

photo manquante
Le bloc essence 3 cylindres
photo manquante
 

Sous le capot, on trouve trois blocs essence (1 litre, 1,5 litre et 2 litres) deux diesel (2 litres de 115 et 150 ch, avec adBlue) et une version qui reprend le bloc hybride rechargeable de la Golf GTE (1,4 litre TSI de 150 ch et moteur électrique de 115 ch, pour une puissance cumulée de 204 ch, avec une batterie de 13 kWh).

Les moteurs essences 1 litre et 1,5 litre sont disponibles en version «micro-hybride» (non rechargeable): un petit moteur électrique 48 volts permet de meilleures accélérations à basse vitesse en ville.

Le groupe VW a de grandes ambitions pour cette espagnole, qui ne sera plus seulement commercialisée en Europe mais également dans d’autres parties du monde. Les ambitions de la Sogecore sont de 240 unités en 2021, soit 12% de parts de PDM sur le segment C. Ce segment des compactes est en perte de vitesse à La Réunion (ses parts de marché sont canibalisées par le segment C-SUV) mais représentait l’an dernier 2105 unités et devrait se stabiliser en 2021 à 2000 unités.

photo manquante
Full leds en finition FR
photo manquante
 

La Sogecore mise non seulement sur les qualités de la nouvelle Leon mais aussi sur son positionnement prix: elle est commercialisée à La Réunion à partir de 24.900 €, soit 3000 € de plus qu’en métropole, qui se justifient par un équipement de base supérieur (ce que d’autres appellent "avantage client"). Et si on compare le rapport qualité/prix de la Leon avec la concurrence (Mégane, Focus, etc.) le choix devient vraiment très difficile!

Fiche technique complète.
Essai de la version turbodiesel 150 ch en finition FR.

 # SEAT   # Espagne   # Cupra   # segment C 

logo facebook logo email logo linkedin logo twitter
Sites officiels :

sponsor 1
sponsor 2
sponsor 3
sponsor 4