Votre page se charge...

gif

Merci de patienter!

Vous êtes ici: accueil > marques > autos > japonaises drapeau > Toyota >

Publié par le 4 septembre 2012

Toyota Yaris Hybride

L’hybride à la portée de tous

(Cliquez sur les photos pour les agrandir)

photo manquante photo manquante

Toyota est un précurseur dans le domaine, avec 4 millions de véhicules hybrides commercialisés depuis 1997 dans le monde, dont 52.000 en France et 800 à La Réunion. Avec la Yaris, Toyota touche une clientèle plus large : elle est commercialisée 19.900 euros, soit sensiblement le prix d’une Yaris Diesel (20.790 euros la Yaris D4D 90 CV), mais l’hybride offre un coût d’utilisation bien moindre et elle est surtout plus respectueuse de l’environnement et de notre santé.

photo manquante photo manquante

La Toyota Prius n’a peut-être pas un look de Ferrari mais elle a incontestablement contribué à changer le regard des automobilistes sur la motorisation hybride, qui est une étape intermédiaire importante entre le 100% thermique que nous connaissons aujourd’hui et le 100% électrique (ou une autre forme d’énergie non fossile) que connaîtrons nos enfants. La Toyota Prius a permis de convaincre le public de la fiabilité de cette nouvelle technologie. Les hybrides représentent 20% des ventes de Toyota à La Réunion et elles représentent le plus faible taux de retour sous garantie de toute la gamme.

Merci de visiter nos sponsors: sponsor 1 sponsor 2

photo manquante photo manquante

Concrètement, moins de 10 automobilistes réunionnais ont rencontré des problèmes liés à la motorisation hybride, sur 800 véhicules en circulation, soit 1,25% !

Il n’y a pas de miracle: Toyota est une des entreprises qui dépense le plus d’argent au monde en recherche et développement: 7,2 milliards d’euros en 2011. La Yaris Hybride est le fruit des derniers développements en la matière. Tout d’abord, un effort a été fait sur l’esthétique: la Yaris Hybride est (enfin) jolie à regarder. Ensuite, elle est légère: à peine 1160 kg sur la balance. Du coup, les ingénieurs ont pu lui concocter un moteur plus compacte que celui de la Prius. La Yaris hybride dispose d’un moteur essence de 73 CV (54 kW) et d’un moteur électrique de 61 CV (45 kW). Mais la puissance n’intéresse que ceux qui cherche la vitesse de pointe. Ceux qui cherchent le couple, pour monter les rampes ou pour doubler en toute sécurité, seront plus sensibles au fait que le moteur essence délivre 111 Nm et le moteur électrique 169 Nm. Ce sont de bonnes valeurs pour un véhicule de cette catégorie.

photo manquante photo manquante

Pour les férues de nouvelles technologies, la batterie « nickel–metal hydride » (ni-mh et pas li-on) de la Yaris est plus petite que celle de la Prius: elle est composée de 120 cellules (contre 168), fonctionne sous 144 volts (contre 201,6 volts) et peut emmagasiner au maximum 19 kW (contre 27 kW) d’énergie.

photo manquante photo manquante

La CMM nous a aimablement prêté un exemplaire pour la tester dans l’Ouest. Notre trajet comportait de la ville (Saint-Gilles) , de la départementale (voie cannière, en montée) et de la 4 voies (route des Tamarins). À notre humble avis, la Yaris Hybride s’adresse à ceux qui veulent avant tout une voiture pour se déplacer, pas pour parader, et qui ne veulent pas se ruiner en carburant. Avec 3,9 litres aux 100 km annoncé, c’est sûr que la Yaris va vous permettre d’espacer vos passages à la pompe. En conduite souple (ce qui correspond à la clientèle de prédilection d’une hybride) c’est un régal : la voiture accélère bien, freine bien, la direction est agréable et la suspension est bonne. Si on cherche à la bousculer par contre (pied au plancher), la Yaris Hybride fait entendre sa désapprobation en émettant un bruit de turbine : c’est la boîte automatique de type CVT (Continiously Variable Transmission). Elle accélère à la demande, certes, même en côte, mais elle vous fait clairement comprendre ou plutôt entendre que rouler pied au plancher n’est pas un comportement éco-citoyen!

photo manquante

En fait, la Yaris Hybride est une voiture dont le terrain de prédilection est la ville, où on appréciera le silence extraordinaire du mode électrique, la boîte automatique, la clim bi-zone, etc. Elle peut sortir de la ville mais elle impose à son conducteur un mode de conduite coulé. Remarquez, c’est un mode de conduite que de très nombreux Réunionnais ont adopté, à cause du prix des carburants et à cause de la multiplication des radars. Bref, la Yaris hybride est une voiture bien dans l’ère du temps et devrait connaître un beau succès commercial à la Réunion, comme sur les autres marchés. Ah, une dernière chose: une version entreprises (2 places) sera disponible à la fin de l’année.


Comment ça un réseau routier dégradé?

La Yaris hybride que l’on trouve en métropole est équipée de pneus en 175/65R15. Pour La Réunion, Toyota a imposé des 185/60R15 « parce que le réseau routier de La Réunion est dégradé ». Ce simple choix de pneus différent à des conséquences incroyables: la Yaris hybride réunionnaise émet 85 grammes de CO2 au 100 km au lieu de 79 grammes! Elle consomme également forcément un peu plus de carburant. Heureusement cela n’a pas d’autres conséquences, la Yaris reste notamment exonérée de TVS (Taxe sur le Véhicules de Société) pendant 2 ans et elle est soumise à une taxe ridicule les années suivantes. Mais quand même, vu ce que l’on paie comme taxes sur le carburant pour construire et entretenir nos routes (plus de 50% du prix à la pompe, c’est des taxes), s’entendre dire que l’on a un réseau routier dégradé, cela fait mal au coeur… même si c’est un peu vrai!

Texte & photos ©


Cet article vous plaît? N’hésitez pas à le partager :
logo facebook logo email logo linkedin

Ne manquez plus rien de l’actualité automobile à La Réunion en vous abonnant à notre page Facebook :  f 

Sites officiels de la marque :
Merci de visiter nos sponsors: sponsor 3 sponsor 4