Votre page se charge...

gif

Merci de patienter!

photo

Vous êtes ici: accueil > marques > Japon drapeau > Toyota >

Mis en ligne par Ignace de Witte le (dernière modification le )

Toyota Aygo

Aygo partout

(Cliquez sur les photos pour les agrandir)

image
 
image
 

La nouvelle génération d’Aygo avance des arguments intéressants, et notamment une frimousse sympa avec ce grand X noir qui enveloppe toute la face avant, jusqu’aux rétroviseurs, et évoque l’univers des X-Men et autres Marvel. Avec l’Aygo, pas de doute, on devient le super héros de la ville!

image
 
image
 

Détrompez-vous: en ville, il ne faut pas une petite voiture, il faut surtout une voiture puissante, pour ne pas rester une heure au rond-point avant que quelqu’un daigne vous laisser passer, pour changer rapidement de file quand l’autre roule mieux, pour accélérer quand le feu passe à l’orange, etc. Bref, il faut une voiture qui réagisse dynamiquement comme un scooter, le roi de la ville.

image
 
image
 

La nouvelle Aygo, avec ses 69 chevaux et 95Nm de couple pour à peine 915kg à vide, offre un excellent rapport poids/puissance/couple, à condition d’un peu cravacher le moteur, c’est à dire ne pas avoir peur de monter dans les tours, là où sont les chevaux puisqu’il s’agit d’une essence. On est aidé en cela par l’étagement de la boîte de vitesses, dont 5 rapports se tiennent dans un mouchoir de poche, une vraie boîte sport!

image
 
image
 

On accroche la 5e dès 70 km/h. D’après la fiche technique, le 0 à 100 km/h est franchi en 14,3 s, ce qui est une valeur très moyenne (comparée aux 4,8 secondes d’une BMW M3 par exemple) mais sur ce type de voiture destinée à la ville, le 0 à 50 km/h est une donnée plus intéressante, sur laquelle le constructeur ne communique malheureusement pas! Mais selon nos impressions (popomètre), l’Aygo accélère fort sur les trois premiers rapports, qui sont les plus utilisés en ville.

image
 
image
 

Le moteur est un peu comme celui d’une moto: faible cylindrée (998 cm3) mais toute la technologie moderne est présente, avec quatre soupapes par cylindre (soit 12 au total), l’injection directe, un fort taux de compression (11,5 à 1).

Bon, quand on exploite bien le moteur, il faut reconnaître qu’il est assez bruyant, parce que c’est un trois cylindres (comme sur une moto Triumph Triple) et que l’insonorisation est bonne, sans plus. Mais cela n’a pas trop d’importance car l’Aygo n’est pas prévue pour les longs parcours mais plutôt les courts trajets.

image
 
image
 

Quoique un choix incompréhensible au niveau de la dotation de base peut faire douter de la prédilection urbaine de l’Aygo: elle est en effet équipée d’origine d’un limiteur de vitesse mais pas d’un radar de recul! étonnant n’est ce pas pour une voiture qui est essentiellement utilisée en ville?

image
 
image
 

Donc, en résumé: le moteur et la boîte de vitesses sont un bonheur en ville (de même que l’embrayage, qui est très doux). De son côté, le freinage est très correct (disques à l’avant et tambours à l’arrière) et la suspension est excellente. Au niveau des manoeuvres, c’est une puce: longueur 3,455 m, largeur 1,615 m et hauteur 1,46 m. On se gare facilement, là où d’autres renoncent.

En ce qui concerne la qualité de fabrication, il faut signaler que l’Aygo est exactement la même voiture que la nouvelle Citroën C1 et la nouvelle Peugeot 108, seuls quelques éléments cosmétiques les distinguent. La qualité de fabrication est donc bonne, sans être au niveau d’une premium allemande genre Audi A1 (mais ce n’est pas le même prix non plus).

image
 
image
 

Mini-citadine, cela ne veut pas dire prestations minimalistes. L’équipement est d’ailleurs un des points forts de l’Aygo par rapport à la concurrence: rétroviseurs et vitres avant électriques, volant réglable en hauteur, limiteur de vitesse, verrouillage centralisé avec télécommande, etc. C’est bien simple, la seule chose qu’elle n’a pas, c’est un lecteur CD.

Quant au confort, autant on est bien installé à l’avant, à l’arrière, la tête de votre serviteur (1,87m) touche le toit et l’appuie tête se place entre les épaules… bref, c’est une 2+2 (2 adultes et 2 enfants).

image
 
image
 

La vie à bord est sympa. Le volant est réglable en hauteur et on découvre à cette occasion que le bloc compteur n’est pas fixé sur le tableau de bord mais sur la colonne de direction et qu’il monte et descend avec le volant!

image
 
image
 

Tarif: à partir de 10.900 euros en métropole, 14.790 euros à La Réunion… Pas de continuité territoriale à ce niveau! Ce n’est absolument pas la faute au concessionnaire local, qui ne marge pas plus que son homologue métropolitain, c’est la faute à l’octroi de mer, taxe qui soit disant protège l’industrie locale (car, c’est bien connu, on construit des voitures à La Réunion peut-être).

Le palmarès actuel des mini-citadines à La Réunion est le suivant: 1er Twingo (31% de parts de marché), 2e Peugeot 107 (14,5%), 3e Hyundai i10 (11,7%), 4e Nissan Pixo (11,4%), 5e Citroën C1 (6,2%), 5e Chevrolet Sparks (6,2%), Ford Ka (5,7%), 8e Volkswagen Up (4,7%) et 9e Toyota Aygo (4%). Toyota dispose donc d’une très grande marge de progression. Les ambitions de la CMM pour l’Aygo sont de passer de 4 à 6% de parts de marché d’ici 2015, soit 70 voitures sur une année pleine.


(6 octobre 2021): Peugeot va stopper la production de sa 108 et Citroën de sa C1 en décembre 2021. De la triplette fabriquée dans l’usine TPCA (Toyota Peugeot Citroën Automobile) de Kolin (République tchèque), il ne restera donc plus que la Toyota Aygo. Car le constructeur japonais n’a lui pas l’intention de se retirer du segment A (micro-citadines). Il a d’ailleurs déjà racheté les parts de PSA dans l’usine tchèque, rebaptisée pour le coup TMMCZ (Toyota Motor Manufacturing Czech Republic).

 # Toyota   # Japon   # segment A   # micro citadine 

Reproduction interdite (copyright)
Mais vous pouvez en revanche PARTAGER sans modération :
logo facebook logo email logo linkedin logo twitter
Sites officiels :

sponsor 1
sponsor 2
sponsor 3
sponsor 4