Votre page se charge...

gif

Merci de patienter!

photo

Vous êtes ici: accueil > marques > Japon drapeau > Toyota >

Publié par Ignace de Witte le 4 septembre 2010

Toyota Land-Cruiser 4e génération

Brute civilisée

(Cliquez sur les photos pour les agrandir)

photo manquante
photo manquante

Lorsqu’il est né en 1951 , le "Toy" était un véhicule rustique conçu pour l’armée. De ses origines militaires, le 4x4 le plus vendu au monde a conservé son châssis échelle indestructible et d’étonnantes capacités de franchissement. Mais, pour mieux coller à l’évolution du marché, le nouveau "Toy", fidèle au principe japonais du "Kaizen" qui signifie "amélioration continue", se dote d’équipements qui le hissent au niveau premium.

photo manquante
photo manquante

La CMM vient de réceptionner de beaux bestiaux: les Land-Cruiser 3 et 5 portes de dernière génération. Commercialisé partout sur la planète (importé dans 176 pays), le Land-Cruiser est le 4x4 le plus vendu au monde (5 millions d’exemplaires) , en raison de sa robustesse, sa fiabilité et son compromis parfait entre confort routier et capacités de franchissement. La dernière génération est plus luxueuse que jamais, avec un équipement d’origine très complet, surtout en version 5 portes, et il vient maintenant faire de l’ombre aux premiums, tout en étant beaucoup plus « socialement acceptable » un argument auquel les chefs d’entreprises ne seront certainement pas insensibles: arriver sur le chantier avec un Toy, cela ne produit pas le même effet sur les ouvriers que si on débarque à bord d’un BMW X6 ou d’un Mercedes ML!

photo manquante
photo manquante

Pourtant, à y bien regarder, c’est tout aussi luxueux et raffiné à l’intérieur, avec du cuir partout, une sono mieux que la hi-fi de son salon et une liste d’équipements à faire pâlir la concurrence. Par exemple, sur le 5 portes en finition « Horizon » on a droit non seulement aux radars de parking mais, excusez du peu, non pas une, ni deux, mais trois caméras, placés, à l’arrière, à l’avant et sous le rétroviseur côté passager! Les sièges sont réglables électriquement, de même que le volant (qui se rétracte automatiquement pour faciliter la montée-descente à bord), la troisième rangée de sièges (eh oui, le 5 portes est un 7 places) est escamotable électriquement, chaque plassager dispose de sa propre petite grille de climatisation, orientable, il y a un système électronique d’aide à la descente, à la montée et même un dispositif très appréciable en TT qui permet de visualiser au tableau de bord l’angle de braquage des roues avant.

photo manquante
photo manquante

Nous avons également apprécié la prise électrique 220 volts (oui, bien 220 volts) située dans le coffre, qui permet de brancher son ordi, un petit frigo ou n’importe quel autre équipement dont on peut avoir besoin, mais pas un poste à souder quand même!

Contact (gros bouton au tableau de bord car le Toy est équipé du système Smart Entry & Start de démarrage sans clef) : ce bon gros 4 cylindres D4D de 3 litres de cylindrée (173 CV et 410 Nm) émet une sonorité rauque, qui disparaît une fois les vitres relevées car l’insonorisation de l’habitacle est excellente. La boîte de vitesses est évidemment automatique, avec la possibilité de passer manuellement les vitesses en agissant sur le levier (pas de palettes au volant).

Dès les premiers tours de roue, on à l’impression de rouler sur 4 énormes ballons tant le confort est impressionnant. Toutes les aspérités de la route, même les ralentisseurs, sont effacés comme par magie. Le roulis en virage est très faible (contrôlé électroniquement) comme nous avons pu le vérifier en grimpant les rampes de Plateau-Caillou, et on ressent juste un léger tangage lors des freinages appuyés sur la version 3 portes, par l’effet combiné du poids, de l’empattement court et du débattement des suspensions. À propos du poids, le "Toy" devient un véritable Sumo: 1,9 tonne pour le 3 portes et 2,1 tonnes pour le 5 portes. Mais, comme un Sumo, le Land-Cruiser en étonne plus d’un par sa souplesse.

photo manquante

Quand on se penche, on découvre que le Land-Cruiser est resté fidèle au châssis échelle, dont le dessin a été revu, pour renforcer sa rigidité de 11%. Le train avant est du type à double triangle superposé, beaucoup plus rigide qu’un train de type Mc Pherson.

Quant aux roues, ce sont de très belles jantes alliage de 18 pouces, chaussées de pneus Dunlop Grand Trek en 265/60/18. Les grandes roues fournissent une indication importante lors des passages humides: le Land-Cruiser peut franchir des gués de 70 cm, c’est à dire presque jusqu’en haut des pneus (77 cm de diamètre).

Autre avantage des grosses roues: avec une circonférence de 2,44m, elles font moins de tour pour une même distance parcourue, donc elles s’usent moins. Car Dieu seul sait combien de km vous allez accomplir à bord de cet engin!

Tous les exemplaires de la dernière génération avait pu être dédouanés par la CMM avant la hausse de l’octroi de mer sur les véhicules de plus de 2,5 litres de cylindrée. Cette taxe injuste, qui ne sert qu’à financer les effectifs exagérés des mairies, frappe de plein fouet les nouveaux Toy et les tarifs sont revus à la hausse: 64.950 euros pour le 3 portes et 74.950 pour le 5 portes.

 # Toyota   # Japon   # segment M   # SUV XXL   # 4x4 tout-terrain 

logo facebook logo email logo linkedin logo twitter
Sites officiels :

sponsor 1
sponsor 2
sponsor 3
sponsor 4