Votre page se charge...

gif

Merci de patienter!

photo

Vous êtes ici: accueil > marques > Japon drapeau > Toyota >

Mis en ligne par Ignace de Witte le

Toyota Yaris Cross full hybride (présentation)

Jusqu’à 1000 km d’autonomie

Toyota n’était plus présent sur le segment B-SUV depuis 2009, depuis le retrait de l’Urban Cruiser du catalogue, alors que ce segment représente 1 vente sur 4. Ce handicap est aujourd’hui corrigé avec l’arrivée de la Yaris Cross, que la CMM a officiellement présentée au Domaine des Palmiers à Saint-Paul.

La Yaris Cross est construite sur la même plateforme TNGA-B que la Yaris, son empattement est identique mais les porte-à-faux avant et arrière sont plus importants et elle est plus longue de 22cm pour atteindre 4m18. Et surtout, elle est plus haute sur pattes (+3cm de garde au sol et +6cm de hauteur totale), pour se hisser aux standards du segment B-SUV (SUV compacts), où elle doit affronter Peugeot 2008, Dacia Duster, Renault Captur, etc.

Sur ce segment, le verdissement est en marche: les motorisations électrifiées (hybrides et full électrique) ont augmenté de 69%, passant de 13% de parts de marché en 2020 à 22% de PDM au 1er trimestre 2021. Toyota, grand spécialiste de l’hybride, arrive non seulement au bon moment, mais son arrivée va renforcer le phénomène !

La Yaris Cross n’est en effet disponible en Europe qu’avec une et une seule motorisation: full-hybride (c’est-à-dire non rechargeable) de 4e génération (alors que la Yaris est encore disponible en essence). L’hybridation repose sur un 3 cylindres essence de 1,5 litre développant 92 ch et un moteur électrique de 80 ch, tous les deux à l’avant du véhicule, la batterie étant elle à l’arrière. Les deux moteurs ne délivrent pas leur puissance lors des mêmes phases de roulage et on ne peut donc pas additionner les puissances thermique et électrique pour obtenir la puissance totale disponible. Elle est de 116 ch, ce qui correspond au cœur de marché, qui est à 110 ch.

«Cette 4e génération d’hybride n’est pas une simple évolution, tout a été repensé» indique Fran├žois Malgras (chef de produit). D’après les essais effectués par les commerciaux de la CMM, dont certains ont le pied lourd, la consommation oscille entre 3,5 et 5,5 litres au 100 km. Les 36 litres du réservoir offrent donc entre 650 et 1000 km d’autonomie: pas mal pour une hybride non rechargeable, les diesel ne font pas mieux !

(Cliquez sur les photos pour les agrandir)

image
Domaine des Palmiers à St-Paul
image
Les 4 finitions disponibles
image
Daniel Mackowiak et François Malgras
image
Toit or
image
Très belle face avant
image
Roues de 16 à 18 pouces selon finition
image
215/50R18 en finition supérieure
image
Passages de roues prononcés
image
Carrosserie bi-ton
image
4x4 mais pas un Hi-Lux quand même !
image
Un design très réussi
image
Tableau de bord proche de la Yaris
image
Compteurs… hybride !
image
Boîte automatique CVT
image
Moteurs thermique et électrique à l’avant
image
Écran multifonctions
image
Haute sur pattes
image
Des airs de Rav-4
image
Plusieurs coloris lui vont bien
image
Prix «presque métropole»

Pour aider à ne pas trop consommer, la Yaris Cross adopte une boîte automatique de type CVT (variation continue). Et on peut surtout rouler en mode 100% électrique jusqu’à 115 km/h, en fonction de l’effort demandé au véhicule. Concrètement, on peut rester en électrique lorsque la vitesse est stabilisée à 90 km/h ou 110 km/h.

La version 2WD va représenter l’essentiel des ventes, mais cette 4e génération d’hybride est également disponible en version 4WD, un plus par rapport à la concurrence. Un deuxième moteur électrique est alors positionné sur le train arrière et il est totalement indépendant mécaniquement du train avant, il n’y a pas d’arbre de transmission entre l’avant et l’arrière.

La version 4WD est plus lourde, ce qui pénalise le 0 à 100 km/h (11,8 sec contre 11,2 sec pour la 2WD) mais elle offre en revanche une bien meilleure motricité en mode snow (dans la boue à La Réunion), surtout que pour pouvoir caser le moteur électrique, la version 4WD est équipée à l’arrière d’un train multibras.

L’électronique répartie la puissance entre 100% sur le train avant et 60% sur le train arrière. Le train arrière est également équipé d’un différentiel à glissement limité électronique. Concrètement, quand les capteurs détecte qu’une roue arrière patine, elle est freinée et le couple se transmet alors automatiquement sur l’autre roue. Le mode 4x4 est disponible de 0 à 70 km/h, au delà, on passe automatiquement en mode 2x4 (traction avant). Le moteur électrique arrière supplémentaire de la version 4WD ne modifie donc pas la puissance maximum du véhicule, qui reste de 116 ch en version 2WD et 4WD.

Le seul inconvénient de cette transmission intégrale est que le coffre passe de 397 à 327 litres, soit 70 litres de moins, puisque le moteur électrique arrière occupe tout le double fond du coffre. Mais 327 litres, c’est déjà pas mal.

Pour que la hauteur du véhicule ne soit pas source de roulis supplémentaire, la Yaris Cross voit ses barres de stabilisation augmenter en diamètre et elle dispose de combinés ressorts-amortisseurs spécifiques.

La Yaris Cross va non seulement séduire les clients Toyota qui mais elle va également en attirer de nouveaux vers la marque. Daniel Mackowiak annonce d’ailleurs que les ambitions de la CMM sont d’en écouler 550 en année pleine, dont 70% de nouveaux clients.

La Yaris Cross devrait en effet séduire ceux qui voudraient passer du thermique à l’électrique mais hésitent encore à cause du manque de bornes de recharges sur l’île et donc la peur de tomber en rade sur la route. L’hybride résout tous ces problèmes, c’est en quelque-sorte le meilleur des deux mondes.

Et comme on n’attrape les mouches avec du vinaigre, la CMM fait des efforts et propose la Yaris Cross quasiment au prix métropole: à partir de 24.900 € pour le modèle de base (blanche, roues tôle 16 pouces, etc.) et jusqu’à 35.300 € pour la finition supérieure (jantes alliage 18 pouces, 4x4 de série, carrosserie bi-ton, etc.) à comparer avec 32.000 € pour une Toyota CH-R de base, le modèle au dessus dans la gamme. Daniel Mackowiak explique que les tarifs se chevauchent volontairement, pour que le client ait une offre sans trou, une véritable continuité.

La Yaris Cross est fabriquée en France (Valenciennes-Onaing) pour l’Europe et au Japon et en Afrique du Sud pour les pays avec volant à droite. Et Fran├žois Malgras insiste pour dire qu’elle est vraiment fabriquée à Valenciennes et pas simplement assemblée à partir de pièces acheminées depuis le Japon: «On part de feuilles de tôles, qui sont embouties, soudées, etc. sur place».

Lire ici l’essai à La Réunion de la Yaris Cross.

Yaris Cross2WD4WD
Longueur4180 mm
Largeur1765 mm
Hauteur1560 mm
Empattement2560 mm
Poids à vide1210kg1360 kg
Coffre397 litres327 litres
Réservoir36 litres
Moteur essence
type3 cylindres atmo
Cylindrée1490 cc
Nb de soupapes12
Puissance92 ch (68 kW)
Couple120 Nm
Moteur électrique AVANT
Typesynchrone à
aimant permanent
Puissance80 ch
Couple141 Nm
Moteur électrique ARRIÈRE
(version 4WD uniquement)
Puissance-5,3 ch (3,9 kW)
Couple52 Nm
Batterie
Typelithium-ion
Capacité0,75 kWh
Performances
Puissance totale116 ch
0-100 km/h11,2 sec11,8 sec
CO2103g-
Puissance fiscale5 CV5 CV

 # Toyota   # Japon   # segment B-SUV   # SUV medium   # hybride 

Reproduction interdite (copyright)
Mais vous pouvez en revanche PARTAGER sans modération :
logo facebook logo email logo linkedin logo twitter
Sites officiels :

sponsor 1
sponsor 2
sponsor 3
sponsor 4