Votre page se charge...

gif

Merci de patienter!

photo

Vous êtes ici: accueil > marques > Triumph >

Publié par le 4 novembre 2006

Triumph Rocket III Classic

La Rocket? Un missile… de croisière!

(Cliquez sur les photos pour les agrandir)

photo manquante
photo manquante

C’est la plus grosse moto du monde: 2,3 litres de cylindrée. Contrairement aux apparences, cette moto est assez facile à conduire, du moins pour un biker aguerri, car elle pèse quand même 320 kilos à sec, soit quelque 350 kilos en ordre de marche. Par rapport à une Harley Davidson, la Rocket dispose d’un moteur beaucoup plus performant que le V twin culbuté, ce qui lui permet de jouer au dragster au feu rouge.

Dans le show-room, elle domine toutes les autres moto par sa taille imposante. Tout est oversize: le réservoir, le moteur, la selle, le guidon, jusqu’à la roue arrière, chaussée d’un énorme 240/50 R16. Comme elle ne ressemble à aucune autre moto, Triumph a choisi de lui adapter le bloc double optique de la Triple, reconnaissable entre 1000. Au moins comme ça, on lui trouve un petit air de famille!

La hauteur de selle (74cm) permet à un pilote d’1,70 de poser les deux pieds bien à plat par terre, ce qui est rassurant. La selle est super confortable. Les bras saisissent l’énorme guidon (97cm de large) et on redresse la machine: tiens, c’est… léger. La moto se redresse en effet sans aucun effort, ce qui prouve que son centre de gravité est très bas: un bon point. Une pression sur le starter et… rien! En effet, même au point mort, il faut débrayer à fond pour démarrer: un truc pour éviter les accidents stupides et pour soulager le démarreur du poids des disques d’embrayage. Le son est rauque. Allez, on passe la première. Le sélecteur est à double branche: on appuie avec la pointe du pieds pour passer la première puis on appuie avec le talon pour passer les autres rapports. Un filet de gaz, on embraye doucement et c’est parti: on sent tout de suite que ça pousse fort. En fait, Cosworth, car Triumph a fait appel au motoriste bien connu du monde automobile, a mis au point un moteur avec un couple de tracteur agricole: 20,3 kg.m à 2750 tours/minute et 90% du couple maxi disponible dès 2000 tours/minute. Le couple, c’est ce qui permet d’accélérer fort. Et la Rocket, et bien elle accélère très fort.

Publicité sponsor 1 sponsor 2

photo manquante
photo manquante

Une fois bien en mains, c’est un vrai dragster. Pour faire passer la puissance, Triumph a opté pour une transmission secondaire par cardan , le premier cardan de l’histoire de Triumph, et un pneu arrière qui assure une liaison au sol correcte. Le 240/50R16, croyez moi, il est très correct! Pour ralentir le bestiau, Triumph a pris ce qui se fait de mieux dans sa gamme: les disques et étriers de la 955 Daytona.

Bon, la Rocket accélère et elle freine, mais est-ce qu’elle tourne? Et bien c’est la grosse surprise de cet essai: contrairement aux apparences, cette grosse machine de 320 kilos est assez agile. Une petite virée sur la route de la Montagne nous a convaincu. Evidemment, elle est lourde et ses gros boudins lui confèrent un caractère légèrement sous-vireur, il faut donc soigner ses trajectoires, mais elle prend assez bien l’angle et permet de rouler assez vite sur ce parcours très sinueux. Ceci dit, elle s’adresse quand même à des pilotes qui ont une bonne expérience des gros cubes.

Merci à Jean-Paul et Andrée Magnoni, d’Ambiance Moto à St-Denis, pour le prêt de la moto d’essai.

La Rocket III tire son nom d’un "bitza" des années soixante: c’était une partie cycle de BSA, réputée pour son excellente tenue de route, dans laquelle on montait unmoteur de Triumph Trident, plus puissant que le BSA. À propos de BSA, c’est l’abréviation de Birmingham Small Arms , et pas Bière sans alcool!, . BSA fabriquait en effet des armes avant de fabriquer des motos, d’où son logo qui représente trois carabines en faisceau. La marque appartient aujourd’hui au patron de Triumph, qui, connaissant le bonhomme, doit avoir une idée derrière la tête…

Texte & photos ©

 # Triumph   # Grande-Bretagne   # moto 

Pour partager : logo facebook logo email logo linkedin logo twitter
Sites officiels :
Publicité sponsor 3 sponsor 4