Votre page se charge...

gif

Merci de patienter!

photo

Vous êtes ici: accueil > marques > Allemagne drapeau > Porsche >

Mis en ligne par Ignace de Witte le 4 septembre 2016

Porsche GT3 RS

Arceau, harnais: le ton est donné!

(Cliquez sur les photos pour les agrandir)

image
 
image
 

Bon, Philippe Lherminez n’a pas eu de chance au Tour Auto 2016: son moteur de rechange n’est pas arrivé à temps et il n’a pas pu prendre le départ au volant de sa Porsche GT3 RS. Mais comme c’était, à nos yeux, la plus belle voiture engagée sur le Tour, nous lui consacrons un petit focus!

Au catalogue Porsche, il y a la GT3 «normale», déjà très sportive, et puis il y a la RS, la version ultime, RS étant l’abréviation de RennSport. Elle se différencie surtout par la chasse aux kilos superflus: capot et ailes avant en carbone, toit en magnésium, vitres latérales et lucarne arrière en polycarbonate, etc. jusqu’aux poignées intérieures des portes qui sont remplacées par des sangles!

image
 
image
 

Porsche commercialise des RS depuis 1972 (Carrera RS), pour répondre à une exigence du règlement de la FIA qui n’autorise en rallye que des voitures qui ont été commercialisées à un certain nombre d’exemplaires.

Mais au fil des ans, Porsche s’est rendu compte que ces voitures de courses à peine civilisées avaient leur public, des pilotes du dimanche qui sont prêts à sacrifier un peu de confort pour beaucoup de sensations. Cela permet aussi au constructeur de faire évoluer le reste de sa gamme vers plus de confort et plus d’équipements (donc plus de poids): les purs et durs que cela choque peuvent toujours se rabattre sur les RS, plus athlétiques.

Porsche commercialise finalement beaucoup plus d’exemplaires de RS que le minimum requis!

image
 
image
 

La toute nouvelle Porsche GT3 RS (991) est capable d’avaler les 20,8 km du Nürburgring en 7min 20sec. Et, surtout, c’est une propulsion («what else?») et elle n’a pas de turbo! Elle est équipée de roues arrières directrices, d’une boîte auto PDK (double embrayage) à 7 rapports, etc.

Son moteur athmosphérique, un flat-six de 3996 cm3, développe la bagatelle de 500 chevaux à 8250 tr/min. La voiture n’est pas spécialement légère (1420 kg) mais elle est capable de réaliser le 0 à 100 km/h en 3,3 sec et le 0 à 200 km/h en 10,9 sec! Vitesse maxi: 310 km/h.

En fait, elle pourrait aller plus vite mais son aileron et ses appendices aérodynamiques la plaquent au sol et lui font perdre quelques km/h!

image
 
image
 

La Porsche GT3 RS de Philippe Lherminez n’est pas le dernier modèle 991 mais une 996, un peu plus ancienne (produite de 2003 à 2005), elle dispose encore d’une vraie boîte, manuelle, son moteur développe 400 chevaux et elle passe de 0 à 100 km/h en 4,3 sec.

Que ce soit une 991 ou une 996, ces voitures exclusives répondent à la même définition: une voiture pour pilote du dimanche qui veut pouvoir se rendre sur le circuit par la route. D’autres disent l’inverse: une voiture de circuit avec laquelle on peut rentrer à la maison par la route!

image
 
image
 

En tous cas, la voiture est homologuée, même avec son «pack club sport GT3», une option gratuite (si si, ça existe) qui comprend un «demi arceau» (arceau 4 points), boulonné sur la carrosserie, et un harnais pour le conducteur.

La Porsche GT3 RS est ainsi une des très rares voitures à être homologuée en France avec un arceau de sécurité. Par contre, le harnais n’est pas homologué en France et c’est pour cette raison que la ceinture de sécurité classique n’est pas supprimée et doit continuer à être utilisée sur la voie publique.

Arceau de sécurité

image
 

Paradoxe: on est obligé d’installer un arceau de sécurité sur une voiture de rallye, pour des raisons de sécurité, mais c’est formellement interdit d’en installer un sur une voiture qui roule sur la voie publique… pour des raisons de sécurité!

Les seules et uniques voitures qui ont le droit de rouler sur la voie publique avec un arceau, sont celles qui en ont un d’origine, comme la Porsche GT3 RS. Le contrevenant se verra refuser le contrôle technique et risque de se faire verbaliser par la maréchaussée s’il se fait arrêter sur la route. Sans oublier les problèmes d’assurance.

La situation est très mal comprise par les adeptes de tuning performance, qui vivent ainsi la situation: «Avec un arceau, tu restes en vie mais tu vas devoir le payer toute ta vie (indemnisation de la partie adverse si dégât corporels), sans arceau, tu es mort… mais tu n’as aucun problème avec les assurances!»

Sur les forums, on entend tout et n’importe quoi: il y a toujours quelqu’un qui connaît quelqu’un qui est passé sans problème au contrôle technique avec un arceau, un autre internaute qui ajoute que si l’arceau n’est pas soudé à la carrosserie mais boulonné, ça passe, et un autre encore qui souligne que l’arceau est peut-être boulonné, mais sur des platines de fixation qui sont forcément soudées à la caisse, donc… on ne s’en sort pas.

image
 

Nous le répétons: les seules et uniques voitures qui ont le droit de rouler sur la voie publique avec un arceau sont celles qui en sont équipées d’origine, comme par exemple la Porsche GT3 RS (et la BMW M3 GTS).

Car seul l’arceau d’origine constructeur a subi les crash-tests en vue de l’homologation de la voiture. En cas de collision, l’arceau ne va pas modifier la déformation programmée des tôles qui amortissent la violence du choc et le constructeur a également vérifié que l’arceau ne va pas blesser les occupants.

Il est bon de préciser que les seuls arceaux homologués pour la route sont des «demi-arceaux» ou «arceaux 4 points» et pas des «arceaux complets» ou «arceaux 6 points FIA».

La présence de l’arceau fait que l’on perd totalement l’usage des places arrières.

image
 

L’arceau constructeur est accompagné de sa fiche d’homologation, qui doit être présentée lors du contrôle technique. Un arceau complet pèse environ 50 kg.

Si vous voulez installer un arceau homologué sur une voiture qui n’en possède pas un d’origine, pour un usage sur la route, c’est toutefois possible, du moins en théorie. Le décret nÂș 2003-536 du 20 juin 2003 art. 11 Journal Officiel du 22 juin 2003 stipule en effet: «Article R321-16: Tout véhicule isolé ou élément de véhicule ayant subi des transformations notables est obligatoirement soumis à une nouvelle réception. Le propriétaire du véhicule ou de l’élément de véhicule doit demander cette nouvelle réception au préfet. Le ministre chargé des transports définit par arrêté les transformations notables rendant nécessaires une nouvelle réception».

En pratique, obtenir une réception à titre isolé d’un véhicule modifié à la DRIRE pour que ce soit légal: bon courage!

 # Porsche   # Allemagne   # rallye 

logo facebook logo email logo linkedin logo twitter
Sites officiels :

sponsor 1
sponsor 2
sponsor 3
sponsor 4