Votre page se charge...

gif

Merci de patienter!

photo

Vous êtes ici: accueil > marques > électriques > Italie drapeau > Tazzari >

Publié par Ignace de Witte le 4 novembre 2010

Tazzari Zéro (véhicule 100% électrique)

Pourquoi attendre ?

(Cliquez sur les photos pour les agrandir)

image
 
image
 

Tous les constructeurs annoncent la commercialisation imminente de modèles électriques. En attendant, la Tazzari, elle est là, bien réelle, disponible de suite, et elle ne manque pas d’atouts: cette jolie petite italienne fabriquée à Imola offre un réel agrément de conduite. C’est le véhicule électrique le plus convaincant qu’il nous a été donné d’essayer à ce jour.

image
 
image
 

Tazzari, pour ceux qui ne connaissent pas, c’est un sidérurgiste: il fabrique des pièces en aluminium moulé pour l’industrie automobile européenne. Cela se vérifie au niveau du pédalier et des poignées de portières qui sont deux belles pièces de fonderie! D’ailleurs, la structure de la voiture est elle-même une pièce de fonderie d’aluminium, habillée de panneaux en fibre de verre, avec simplement un berceau rapporté en tube d’acier, pour soutenir le moteur. Sa maîtrise de l’aluminium permet à Tazzari de proposer un véhicule qui a tout d’une voiture tout en étant homologué dans la catégorie des quadricycles lourds (400 kg sans les batteries).

image
 
image
 

Et comme c’est « made in Italy » on se trouve face à une petite citadine qui ose affronter le regard des conducteurs de Fiat 500, Smart et autres Mini ! On a droit à une sellerie cuir, des vitres électriques, un auto-radio digne de ce nom et des rétroviseurs réglables électriquement!, Sans oublier de belles jantes en 15 pouces, en aluminium évidemment, des phares avant lenticulaires et des feux arrières à leds. Beaucoup de monde se retourne sur le passage de la Tazzari Zero, notamment les conducteurs de Toyota Prius!

image
 
image
 

Grâce à son importateur à La Réunion, AER, 32, route des Premiers Français à St-Paul, nous avons pu essayer cette petite Italienne pimpante. Il n’y a pas de boîte de vitesses mais deux boutons pour "marche avant" et "marche arrière" et 4 gros boutons au tableau de bord qui modulent la puissance délivrée par le moteur électrique: bleu pour chaussée glissante, vert pour conduite économique et privilégier l’autonomie, jaune pour conduite normale et rouge pour conduite sportive. Car la Tazzari n’a rien d’un escargot !

image
 
image
 

Son moteur électrique délivre 150 Nm de couple, il est placé juste devant l’essieu arrière, en position centrale donc, et il permet des accélérations très franches, c’est important car on se sent ainsi à l’aise dans le flot des autres véhicules. Certains sont mêmes étonnés de vous voir décoller aussi rapidement quand le feu passe au vert: moins de 5 sec pour accélérer de 0 à 50 km/h (données constructeur) ! La direction n’est pas assistée mais très agréable et cela jusqu’à 100 km/h en ligne droite, sa vitesse maxi. Manoeuvrer en ville est un jeu d’enfant. Avec ses roues "aux quatre coins" et ses extensions d’ailes noir mat, elle a fière allure comme on s’amuse à le vérifier dans le reflet des vitrines!

image
 
image
 

Le pack de 142 kg de batteries Lithium Ion est installé sous les sièges, le centre de gravité du véhicule est bien au centre et très bas, et, avec l’aide des pneus en 175/55 R 15, la tenue de route est excellente, du moins sur bon revêtement. Sur chaussée dégradée, la Tazzari devient en effet un peu sautillante. C’est une voiture électrique, mais on entend quand même le moteur, surtout sur route à 90 km/h, où son sifflement caractéristique est un peu gênant. En ville, c’est parfait.

Pour apprécier la Tazzari , il ne faut pas perdre de vue que cela reste un quadricycle, ce n’est pas une voiture. Et dans sa catégorie, c’est incontestablement la reine.

image
 
image
 

Quant au prix, 24.000 euros (dont il sera possible très prochainement de déduire 2000 euros de prime ADEME), cela reste élevé comparé à une petite citadine thermique, mais il ne faut pas perdre de vue qu’une fois acheté, le véhicule électrique ne coûte plus rien à l’usage, à part des pneus et des plaquettes de freins tous les deux ou trois ans. Ne plus jamais s’arrêter dans une station-service, cela change la vie !

Pas de plaque à l’avant car c’est un quadricycle, ce qui positionne la Zéro comme une moto vis-à-vis des radars qui flashent par l’avant !

Les coffres avant (30 litres) et arrière (150 litres) permettent d’aller faire ses courses en supermarché.

Allez la Région !

île verte par ci, île verte par là, mais concrètement, à part l’aide de l’ADEME (2000 euros), on n’est pas trop aidé quand on est un éco-conducteur à La Réunion. Dites, messieurs et mesdames de la Région, ce ne serait pas possible de supprimer l’Octroi de Mer sur TOUS les véhicules électriques (voitures mais aussi quadricycles lourds comme cette Tazzari)? Et on en est où des bornes de rechargement sur les parkings, sur les aires de repos de la Route des Tamarins, etc.?

 # Tazzari   # Italie 

logo facebook logo email logo linkedin logo twitter
Sites officiels :

sponsor 1
sponsor 2
sponsor 3
sponsor 4